documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Jean-Baptiste AUDAT 

Mode d'emploi

Qu'est-ce que c'est ce type qui s'habille en africain et se fait photographier?
C'est de l'art.
La différence entre un extincteur et cette exposition de Jean-Baptiste Audat tient essentiellement dans le mode d'emploi.
Pour l'extincteur c'est simple : il suffit de lire l'étiquette. Pour l'art c'est celui qui regarde qui invente en grande partie le mode d'emploi. En grande partie mais pas entièrement. D'où les quelques informations qui suivent.
- Jean-Baptiste Audat a la peau blanche mais il est, pour une bonne part, africain.
De sa naissance à ses vingt ans il a vécu dix-huit ans en Afrique, dans différents pays. Il a commencé des études artistiques aux Beaux Arts d'Abidjan, puis les a continuées à Marseille (“la seule ville où je pouvais être accepté” dit-il)
- Ensuite il est devenu artiste. A la fin des années 70, il a fait partie de l'Adda, ce groupe d'artistes marseillais qui étaient des militants de l'abstraction. Comme la plupart des artistes de l'Adda, Audat a quitté Marseille et, pendant quinze ans, a développé sa peinture. De cette époque-là il se souvient qu'il regardait des cartes sans arrêt.
- En 1984 Audat s'engage dans une aventure singulière. A côté de son oeuvre publique il décide d'avoir une oeuvre secrète. Pour cela il signe un contrat avec un artiste de ses amis, Antoine Perpère. Audat créera les oeuvres et Perpère les signera et les défendra, se présentant comme l'artiste. L'affaire dura dix ans. Outre que cette histoire permit de joyeusement rouler tout le milieu de l'art - on vit des Perpère faits par Audat dans les meilleures galeries - cela ouvrit à Jean-Baptiste Audat une grande liberté de travail et de recherche. À l'abri du regard public il pouvait donner plus de liberté à sa peinture. Et la peinture ne se gêna pas pour la prendre sa liberté. L'Afrique remonta à la surface et vint s'installer sur les toiles: masques, figures, végétations et mythologies.
- Audat est retourné en Afrique. Il a développé des actions artistiques au Sénégal, au Mali et au Burkina-Faso. Des murs peints, une campagne contre le sida, du travail avec les artistes, les enfants et les écrivains publics. Il a su peu à peu et bientôt complètement que l'Afrique était une part de son identité. Il devait mettre cela à jour. Oser se montrer lui-même dans cette histoire avec l'Afrique. En faire une oeuvre. C'est ce que vous voyez dans cette exposition.
En 1995 dans la capitale du Mali, à Bamako, Jean-Baptiste Audat est allé voir Seydou Keita, un vieux photographe de grand talent, très connu pour les portraits mis en scène qu'il a exécuté pendant de nombreuses années. Audat lui a raconté son histoire avec l'Afrique et son projet artistique, Keita a accepté tout de suite, en confiance. Il a proposé à Jean-Baptiste de l'habiller avec ses vieux boubous. D'accord et je m'appelle Jean-Baptiste Touré a dit Jean-Baptiste Audat.
Cette exposition est le résultat de tous ces transferts d'identité. Qu'elle ait lieu dans un quartier de Marseille où beaucoup de gens se posent également des questions d'identité n'est pas un hasard mais un choix délibéré, on s'en doute.
Pour revenir à l'extincteur, il y a une autre différence entre lui et l'art. C'est que l'art, quand il est de qualité, serait plutôt un allumeur.

Jean-Louis Marcos, 1997
Texte écrit à l'occasion de l'exposition au Centre social Frais Vallon, Marseille




Techniques et matériaux


Les difficultés économiques et sociales de l'Afrique font que pour dire, exprimer, on utilise tous les moyens à sa disposition tant les nécessités, les besoins, les urgences sont grandes. Les médiums sont là selon les principes de la loi de la débrouille (économie informelle).
Mots Index


anthropologie / mythe
dialogue / mémoire
mondialisation / langue
visa / globe
rien / cosmos
champs de références


Jean Rouch / Chris Marker
Frantz Fanon / Che Guevara (quand j'avais 15 ans)
Michel Leiris
Hamadou Hampâté Bâ
Constantin Van Burloewen...
repères artistiques


Ceux qui ont accepté de partager mes idées et de participer aux projets :
Au Bénin :
Salao Kende, peintre ; Chabi Tingué, peintre ; Badami Si Soul, dessinateur ; Idrissou Atikou, peintre ; Issifou Moussa, peintre ; Agbei S. Awali, peintre ; Abagoun K. Paulin, calligraphe, peintre ; Allola Abodias, dessinateur ; Dets Abdis, dessinateur ; Orou Yorou Karim, peintre ; Norbert Zohoun, peintre, portraitiste ; Houedanou Alexis Didier Daniel, peintre ; Ghénou Louise, peintre ; Djissouhinto Tagnon Bienvenu, peintre ; Fayomi A. Sémiou, peintre ; Yobodé Maximilien, peintre ; Al-Deco René, peintre ;
Coovi Germain, peintre ; Metowanou Orobiyi, portraitiste ; Dagba Romuald, peintre, décorateur ; Edosa Henri, peintre ; Alihonou Didié Donatien, peintre, sculpteur ; Degbé Virgile, peintre, Adogoni Marcos, portraitiste ; Codjo Hyacinthe Yaovi, peintre ; Gbémitondé A. Pierre, décorateur ; Lokonon Alain, peintre ; Hounpkonou A. Armand, peintre ; Adenilé Sadikou, peintre ; Kajodjouwin Pierre, peintre ; Kinmawouk Lucien, peintre ; Bankolé Ambroise, peintre ; Sognon Eustache, peintre ; Kpadonou Francis, peintre ; Kounolou Adolphe, peintre ; Adéyémon Etienne, peintre ; Kpogla Victorin, peintre, sérigraphe ; Ayé Lawadjé, peintre ; Calixte Dakpogan, sculpteur ; Koukoui D. Mathias, peintre ; Ahouangan Tossou Norbert, peintre ; Chevina, poète, peintre ; Aribignan Issiaka, portraitiste ;
Amouzouvi Victor, peintre ; Midihoungbé Koffi Antoine, peintre ; Bruno Assernay, directeur C.C.F. ; Opportune N'Koué, administratrice ; Joseph Kpobly, peintre ; Cyprien Tokoudagba, peintre ; Georges Adeagbo, peintre ; Théodore Dakpogan, sculpteur ; Aline Bossa, peintre ; Dominique Kouas, peintre ; Romuald Hazoumé, installationniste, peintre ; Michel Gillard, architecte ; Sanni J. Guéra, peintre et créateur de B.D.; ...


Au Mali:
Malle Dramane, photographe ; Lassana Kanté, photographe ; Mr Kourouma, mécanicien ; Daniel Coulibaly ; Dil Yayifa Traoré ; Brama Touré ; Lassina Dembélé, ferronnier d'art ; Ousmane Doumbia, photographe ; Mamady Mara, sculpteur sur bois ; Abdramane Koné ; Dijbril Sidibé, photographe ; Mory Camara, sculpteur sur bois ; Berthé Amara, sculpteur ; Assita Traoré ; Abdoulayé Barry, photographe ; Nouk Koné, ferronier d'art ; Coulibaly Oumar, photographe ; Yaya Traoré ; Django Dembélé, photographe ;
Sam la Star, photographe ; Moussa Diara, photographe ; Bamba Youkyassou, photographe ; Mamadou Tigambo, photographe ; Cheick Oumar Ballayra, ferronier d'art ; Yacouba Sangaré, photographe ; Mr Hamdoudiallo, photographe ; Youssouf Sogodogo ; Sidi Maïga, écrivain public ; Daouda Sangpré ; Ibrahim Diakité, photographe ; Racine Keita, photographe ; Youba Soumounou, artisan ; Alassane Doumbia, sculpteur ; Tidiane Doumbia ; Brehima Koné, peintre ; Alioune Ba, photographe ; Falaba Issa Traoré, auteur ; Seydou Keita et Ahmed Lamine Keita, photographes ; Sidiki Traoré, peintre ; Sambou Traoré, peintre ; Dami Tera, sculpteur ; Martel Mataley, peintre ; Abdoulaye Konaté, peintre ; Oumar Sissoko, écrivain public ; Sidibé Massa, écrivain public ; Aliou Mahamane dit Traoré, écrivain public ; Mahamane Maïga, écrivain public ; Mahamane Touré,
écrivain public ; Aly Babou Cissé, écrivain public ; Simpona, écrivain public ; Moussa Konaté, écrivain public ; Hallilou Sidibé, écrivain public ; Aldjouma Singapily, écrivain public; Aliou Mostar, écrivain public ; Amadou Ali Maïga, écrivain public ; Abdoulaye Traoré, écrivain public ; Alassane Maïga, écrivain public ; Yacouba Kone, peintre ; Groupe Bogolan Kosobane : Bembelé, Coulibaly, Gove, Keita, Doumbia, Thian ; Groupe Jamana : Diakité, Sow, Keita ; Mamadou Diane, peintre ; Modibo Diallo, peintre ; Ismaël Diabaté, peintre ; Aminata D. Traoré, administratrice ; Abd El Kader Fofana, architecte ; Ahmed M. Kanté, photographe ; Malick Sidibé, photographe et son filleul Daouda ; ...


Au Sénégal :
Lilyan Kesteloot, linguiste ; Pape Seck, vidéaste ; Raphaël N'Diaye, chercheur ; Racine Sanghor, journaliste ; As Sy, administrateur ; Oumar Camara, peintre ; Sylvestre Diatta, peintre ; Manta Kisito, peintre ; Paul Moubarko, peintre ; Obèye Fall, peintre ; Falilou Fall, peintre ; Pape Samb dit Papisto Boy, peintre ; Malamine Sane, peintre ; Sidibé, peintre ; Aboubacar Diané, peintre ; Edouardo Di Muro, peintre ; Aboubacar Konaté, peintre ; Malamine Sané, peintre ; Boubacar Touré Mandémory, photographe ; Mouhamadou Lamine Seck, peintre ; Moussa Kandji, peintre ; Moustapha Faye, peintre ;
Abdoul Aziz M'Baye, peintre ; Assane Gning, peintre ; Mor Faye, peintre ; Amadou Diallo, administrateur ; Kali Bangar, photographe ; Jacques Bugnicourt, administrateur ; Lô Babacar, peintre ; Thierno Bâh, peintre; Dame Ndiaye, peintre ; Abdou Sylla, philosophe ; Mamadou Tall Diedhiou, peintre ; Amadou et Mamadou Seck, peintres ; Cheikh Niasse, peintre ; Tita Mbaye, peintre ; Ibrahima Kebe, peintre ; Ndary Mbathio Lo, peintre ; Guy Maurette, Directeur C.C.F. Sénégal ; Emmanuel Seyli Ndione, administrateur ; Jean-Jacques Guibbert, administrateur ; Besse Sow, peintre ; Dioba Sall, peintre ; Malick Sarr, peintre ; Ibrahima Sall, peintre ; Maalaing Sow, peintre ; Ndioba Sall, peintre ; El Hadji Bâ, peintre ; Cheikh N'Dao, peintre ; Jo Ouakam, peintre, installationniste; Aristide Bassene, dessinateur ; Oumou Sy, styliste ; Seydou Sidibé, peintre ;
Cheikh Gueye, peintre ; ...


Au Burkina Kaso :
Guy Désiré Yameogo, cinéaste ; Issaka Ilboudo, écrivain public ; Hyacinthe Sou, écrivain public ; Bibiane Zoungrana, écrivain public ; Bibata Ouedraogo, écrivain public ; Idrissa Dahani, écrivain public ; Damas Zouré, écrivain public ; Martine Zidouemba, écrivain public ; Ferdinand Grégoire Zagré, écrivain public ; Claudine Zongo, écrivain public ; Hélène Naba, écrivain public ; Kaboré Seni, écrivain public; Amina Thiambiano, écrivain public ; Amédée Bamogo, écrivain public ; Salamata Zongo, écrivain public ; Ismaël Yelnogo, écrivain public ; Gabriel Il boudo, écrivain public ; Claire Tondé, écrivain public ; Claire Thérèse Maria Coefe, écrivain public ; Claude Ouattara, écrivain public ; Sophie Tuina, écrivain public ; Fatimata Ouedraogo, écrivain public ; Abiba Thiombiano, écrivain public ; Mariam Ovattara, écrivain public ; Karidia Zagsongo, écrivain public ; Hubert Kissouli Traoré, écrivain public ; Souleymane Zomodo, écrivain public ; Naba Guy Moïse, écrivain public ; Jean pierre Adjima Thiombiano, écrivain public ; Justine Yaméogo, écrivain public ; Traoré Hubert Kissouli, écrivain public ;
Innocent Sawadogo, écrivain public ; Amirata Thiombiano, écrivain public ; Rosalie Tapsoba, écrivain public ; Thierry Nana, écrivain public ; Naoba Sigri de Sancé, chef de village ; Stanisla Ouedraogo, administrateur ; Paul Sylvain Paré, professeur ; Etienne Karignan D., écrivain public ; Assita Nikiema, écrivain public ; Marie Thiombiano, écrivain public ; Benjamin Ilboudo, écrivain public ; Solange Kaboré, écrivain public; Mamadou Nagalo, écrivain public ; Jean Compaoré, K., écrivain public ; Lucie Ouedraogo, écrivain public ; Marcelle Solange Ouedraogo, écrivain public ; Hyancinthe Sou, écrivain public ; Fatimata Naba, écrivain public ; Ali Sawadogo, écrivain public ; Isaa Ouedraogo, écrivain public ; Alima Kaboré, écrivain public ; Guibril Kaganbega, écrivain public ; Augustine Akabassi, écrivain public ; Céline Paré, écrivain public ; Thierry Knockenbring, directeur C.C.F. ; Basile Laetare Guissou, administrateur ; Ousmane Barry, peintre ; Koné Moumini, peintre ; Alain Nabav Seydou Manly, peintre ; Abdoulaye Cissé Manly, peintre ; Emile Ilboudo, peintre ; Alphonse Coudiaty, peintre; Souleymane Nana, peintre ; Issouf Nikiema, peintre ; Grégoire Yameogo, photographe ; Hassane Dao, peintre ; Adama Sawadogo, peintre ; Jean Nana, peintre; Hamidou Sagaï, peintre ; Oumarou Lougé, peintre ;
Jean-Paul Zongo, peintre ; Idrissa Ouedraogo, peintre ; Dimitri Adama, peintre ; Ali Kere, peintre ; Boubacar Ouedraogo, peintre ; Serge Dimitri, peintre ; Hamidou Ouedraogo, peintre; Aimé Ouedraogo, peintre ; Manli Seydou, peintre ; Abdoul Aziz Nikiema Herman, peintre ; Serge Pitroïpa, peintre ; Ali Kere, peintre ; Christophe Sawadogo, peintre ; Adama Ouedraogo, peintre ; Franck Dah, peintre ; Salif Doussa, peintre ; Evence Pitroïpa, peintre ; Marie Donko, peintre ; ...


et autres du Niger, Togo...
Et ma femme Anne-Marie Pécheur