documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Gérard TRAQUANDI 

La Règle Et L'intuition
Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016

L’abbaye de Montmajour n’est ni un centre d’art, ni un musée, encore moins une galerie. La carte blanche qui m’est offerte d’y organiser une exposition m’oblige à plus d’un titre, et certainement à celui de ne pas oublier cette contrainte.
L’architecture de l’abbaye, ou plutôt ses architectures dont les réalisations se sont succédées dans le temps et qui pourraient former un ensemble hétérogène constituent un tout d’une qualité remarquable. Ce monument ne cesse de nous interroger par l’intelligence et la sensibilité d’une communauté qui a su faire cohabiter des styles aussi différents tout en gardant une vision d’ensemble que nous pouvons ressentir encore aujourd’hui.
Depuis son origine combien de transformations, d’ajouts et donc de problèmes à régler tant symboliques que pratiques ?
Parcourir ce lieu force le respect quant à l’organisation de tous ces espaces, de tous ces bâtiments qui témoignent d’une exigence transmise de génération en génération.
Ce monumental vaisseau minéral est avant tout le vestige d’une histoire qui n’a plus lieu mais qui opère sur notre imaginaire. Un modèle si bien élaboré qu’il nourrit notre pensée en lui offrant réflexion et rêve.
Organiser une exposition d’œuvres de nos contemporains à Montmajour c’est chercher à entrer en résonance avec le sentiment que produit sur nous cet édifice : prendre conscience de la place que nous occupons tant dans l’espace que dans le temps, nous rendant à la fois humbles et responsables.
C’est dans ce sens que j’ai choisi les artistes et les œuvres qui accompagneront les visiteurs pendant la durée de l’exposition afin d’habiter ce lieu et de le vivre autrement qu’un témoignage du passé.

Gérard Traquandi
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
 
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016

Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016

Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016

Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016

Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016
Vue de l'exposition La Règle Et L'intuition, Abbaye de Montmajour, commissariat Gérard Traquandi, 2016

Au-delà de l’admiration que je porte à l’œuvre de chacun des artistes exposés, ce qui les réunit ici c’est leur capacité à nous faire réaliser un point de vue, et cela avec une rare économie de moyens.
L’extrême conscience des matériaux, des formes, des espaces, du poids, des surfaces dont ils témoignent nous engage à prendre la mesure du monde physique qui nous entoure. La dimension sensuelle et poétique que dégagent ces œuvres n’est pas à négliger pour autant. Tous ces artistes ont en commun de faire l’effort d’entretenir avec le monde une relation directe, tant émotionnelle qu’intellectuelle en faisant le sacrifice de représentations pleines de sous-entendus et de préjugés.
Ils sont des arpenteurs, et font partie de ceux sans qui nous serions perdus et leurs œuvres sont des repères qui nous encouragent à avancer.
C’est à ce titre que les œuvres de Giovanni Anselmo, Jean-Pierre Bertrand, stanley brouwn*, Helmut Federle, Hans Josephsohn, Hilma af Klint et Bernd Lohaus, ont une juste place dans ces lieux.
Dans une démarche tant sensible que pédagogique, la présence d’objets d’art du Moyen-Age et de la Renaissance, époques durant lesquelles l’abbaye était en activité, nous aide à prendre conscience d’une question essentielle, à savoir la place qu’a tenu et tient l’art dans nos vies.
Quoi de mieux que la rencontre de ces œuvres cultuelles et celles de nos contemporains pour initier ce questionnement ?
Gérard Traquandi


* stanley brouwn refuse toute majuscule à son nom.

 
Retour