documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Arnaud MAGUET 

Prospective 21e siècle 2008
Diaporama (81 vues), micro contact, delay analogique, ampli basse , flight case et cadre chiné, dimensions variables
Dlideshow (81 views), contact mic, analog delay, bass amp, flight case and vintage frame, variable size
Collection FRAC Île-de-France
Vue de l'exposition / exhibition Mais qu’est-il arrivé à cette musique ?, Villa Arson, Nice
Photographie Jean Brasille

 
 

C’est de s’entendre amplifié ! Et tous ces câbles, grâce à quoi l’être, à nouveau plongé dans l’impuissance motrice et la dépendance de l’Électricité de France, océanique béance, réalise derechef l’assomption jubilatoire de son image spéculaire, sauf que de ce pas, la sono succédant au miroir permet que se manifestent en même temps la matrice symbolique où le « je » se précipite, et le langage musical qui lui restitue sa fonction de sujet. Vous n’êtes pas d’accord ?
Jean-Patrick Manchette in Cache ta joie ! (1980)

La transe primitive et répétitive résonne dans l’espace. Tant que la Fée Électricité lui prêtera vie, le panier, sillon fermé, psalmodiera son entêtant refrain. Comme une balise pulsar, il délivre en boucle son utopique slogan afro-futuriste : Space is the Place. Par le pouvoir des résistances, transistors et autres oscillateurs, sa portée se trouve démultipliée en un complexe cluster de fréquences expansives. Le message sera-t-il enfin capté ? Rien n’est moins sûr... La prothèse est inadéquate. Pansement sur une jambe de bois, l’amplification d’une voix, depuis trop longtemps tue, ne parvient plus qu’à capter le souvenir mécanique d’un manifeste oublié. Le dispositif est à côté de la plaque. Il fait ce qu’il peut, autant dire pas grand-chose. La pulsation régulière de cette boîte à rythme fantôme ne nous promet plus de lendemains qui chantent, mais bien au contraire, qui larsennent et se perdent dans le lointain.
Cette notice ne serait pas complète sans les informations suivantes : Prospective 21e Siècle est également le titre d’une série de disques de musique contemporaine expérimentale sortie par Philips dans les années soixante du siècle précédent. Leurs pochettes argentées et hérissées les distinguent au premier regard dans un bac au marché aux puces. Ils sont en général très peu onéreux et leur propriétaire semble heureux de s’en défaire. Une autre particularité : malgré leur âge, ils semblent neufs, comme si personne ne les avait jamais écoutés. A.M.


To hear oneself amplified! And all these cables, enabling one, thrown once again into the motive impotence and dependence on Electricity of France, oceanic gap, to immediately realise the exhilarating assumption of its mirrored image, except that just as soon the sound system replacing the mirror allows the manifestation of the symbolic matrix wherein rushes the “I” and of the musical language that gives it back its function as subject. Don’t you agree?
Jean-Patrick Manchette in Hide Your Joy ! (1980)

The primitive and repetitive trance echoes into space. As long as the Electricity Fairy keeps it alive, the rotary magazine, endless groove, will chant its insistent tune. Like a pulsar beacon, it repeatedly delivers its utopian afro-futurist slogan: Space is the Place. Thanks to the power of resistances, transistors, oscillators and the like, its range is increased in a complex cluster of expanding frequencies. Will the message be picked up at last? Nothing could be less certain…The prosthesis is inadequate. A Band-Aid on a wooden leg, the amplifying of a voice that has been quiet for too long only manages to pick-up the mechanical memory of a forgotten manifesto. The device is besides the point. It does what it can, in other words not much. The steady pulsing of this ghost rhythm box no longer speaks of future happy days, but quite the contrary of days full of audio feedback, getting lost in the distance.
This note would be incomplete without the following information: Prospective 21st Century is also the title of a series of records of experimental contemporary music edited by Philips in the sixties of the previous century. Their spiky silver sleeves make them stand out at first sight on a flea market display. They are usually very cheap and their owners seem happy to get rid of them. Another special feature: in spite of their age, they look brand new, as if no one had ever listened to them.

Retour