Gerlinde FROMMHERZ 

L’ entaille 2010
Vue de l’exposition Si Didon rvait l-haut, Tho la verrait donc d’ici, Chteau de Servires, Ateliers de la Ville de Marseille, 2010

Les salles d’exposition de la Galerie de la Ville de Marseille au Bd. Boisson sont des salles aveugles, la seule piece qui dispose de fentres est le bureau, normalement ferm aux visiteurs. La salle dans laquelle se situe L’ entaille est dans le parcours de l’exposition la dernire salle, sorte de cul de sac. Par un geste sculptural simple L’ entaille ouvre une brche dans la cloison qui spare cette salle du bureau. Elle transforme ainsi le parcours habituel de l’exposition, cre une vue inattendue sur le lieu administratif de la Galerie, et ferme visuellement la boucle des diffrentes salles. La lumire du jour entre pour le moment d’une exposition dans cette salle qui d’habitude constitue le point de retours dans le sens de la visite.


L’ entaille 2010
Vue du bureau

L’ entaille 2010
Détail
Photographies Jean-Christophe Lett
Retour