documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Stéphanie NAVA 


Lutte permanente du fond avec la surface

Exposition individuelle
Du 31/05/2017 au 21/07/2017 à Milano


Naviguer dans la baie d’Halong, c’est s’enfoncer dans une forêt de rochers élancés, d’icebergs de pierre plantés dans des eaux lisses. À certains moments, peut advenir l’impression troublante que le ballet des îles que l’on croise les unes après les autres ne cessera plus, que cet espace est sans fin ni issue. On passe un rocher, derrière lui encore un autre, puis un suivant et quelque chose de sisyphéen se dégage de ce déplacement. Parcourir cette forêt de rochers en glissant doucement sur l’eau c’est faire l’expérience de l’avancée continue de l’arrière-plan vers le devant de la scène. On a beau avancer vers le fond du « décor », il y a toujours un nouveau « fond de scène » qui surgit derrière. Et si l’embarcation est bien motrice, l’impression qu’elle est en fait immobile et que c’est le décor qui est en mouvement autour de soi est très forte.
Le paradoxe de ce décor est aussi de conjuguer l’extrême singularité formelle de chaque rocher avec le sentiments que l’espace est en tout point équivalent où que l’on se trouve. Quand on y pense, c’est un espace sans hiérarchie: ce qui est derrière peut passer devant sans que cela modifie fondamentalement les lieux. On pourrait dire que sa profondeur est sans fond ou sans objet: elle ne peut être effacée par le déplacement et elle perdure au fur et à mesure qu’on en fait l’expérience. C’est une profondeur permanente, « plate » en quelques sortes.
Alors que le pittoresque éculé de ce paysage envahit toute représentation, il n’en reste pas moins que produire une image de ces lieux, c’est aussi s’attacher à penser ce chassé-croisé des plans, cette question vieille comme l’art de comment travailler avec le plat et la profondeur, comment cohabite la profondeur de l’image avec la surface de la feuille? Ainsi, si ce qui motive et constitue le cœur du récit que portent mes travaux est souvent d’un tout ordre (comment dire la communauté, la ville, l’habiter, le langage...), toute fabrication d’image butera immanquablement sur ce nœud qui nécessite résolution. Aussi, lorsque je dessine une ville, un espace domestique, un personnage dans un lieu, chaque fois, la tension entre le fond et la surface posera question et demandera qu’une décision, qu’elle soit formelle ou conceptuelle, soit prise.

Lieu : Galleria Riccardo Crespi
http://www.riccardocrespi.com/
 
 

Le théâtre des événements

Exposition individuelle
Du 09/09/2016 au 10/10/2016 à Vitry


L'artiste Stéphanie Nava présente pièces récentes et plus anciennes dans les espaces de la galerie, rassemblées autour de la notion de décor.

Entendu dans toutes ses déclinaisons, depuis le théâtre jusqu’à la décoration, c’est autour de la notion de décor que Stéphanie Nava a choisi de rassembler pièces existantes et nouvellement créées. D’une pièce à l’autre de la galerie, le visiteur devenu spectateur passe du factice au réel, du domestique à l’urbain, de la ville à une nature cultivée ou foisonnante. Dans chacune des œuvres exposées, le médium choisi agit comme moyen d’explicitation des logiques à l’œuvre dans les espaces représentés.


Au travers de dessins, installations ou photographies, le travail de Stéphanie Nava recouvre un ensemble de préoccupations relatives à l’espace et à la manière dont celui-ci est organisé, construit et habité. L’artiste s’attache à observer comment les corps et les gestes s’organisent autour d'objets et de lieux et inversement, comment les lieux sont eux-mêmes pensés et agencés pour accueillir et façonner ces corps et gestes. Ses travaux peuvent de fait être pris comme des relevés de situations, c’est-à-dire des moments où figures, lieux et objets sont mis en relation pour fabriquer les conditions d’apparition d’un événement, aussi ténu soit-il.

Lieu : Galerie municipale Jean-Collet
http://galerie.vitry94.fr/
 
 

PAN

Exposition collective
Du 22/05/2015 au 31/07/2015 à Rouen


PAN, une exposition de Josué Rauscher et Stéphanie Nava

Depuis le grec pênê, le pan de toile est devenu le pan de mur, le pan coupé d’une pièce de bois ou d’un écrou, les pans creux d’un boulon… Des surfaces planes ou aplaties donc, coupées ou coulées, circonscrites, délimitées. En assemblant ces pans, en les combinant dans le rectangle d’une feuille ou sur la table de l’atelier, on fabrique des espaces et des formes. En fonction de l’échelle, on y verra des architectures ou des objets, des fragments parfois, pièces détachées d'une mécanique ou d’un paysage à inventer.

Lieu : Le 180
https://fr-fr.facebook.com/Le180Rouen
 
 

Rêve caverne

Exposition collective
Du 09/04/2015 au 07/06/2015 à Tournon


Magdalena Abakanowicz, Art Orienté Objet, David Altmejd, Miquel Barceló, Basserode, Berdaguer & Péjus, Sofia Borges, Charley Case, Jean Daviot, Marc Desgrandchamps, Carole Douillard, Sophie Dubosc, Jimmie Durham, Jean-Luc Favéro, Paul-Armand Gette, Delphine Gigoux-Martin, Ramon Guillén-Balmes, Éric Hurtado, Thomas Israël, On Kawara, Dominique Lacoste, Jack Madagarlgarl, Chiara Mulas, Matt Mullican, Stéphanie Nava, Serge Pey, Guillaume Pinard, Lionel Sabatté, Tunga


En écho à l’inauguration de la Caverne du Pont d’Arc, l’Institut d’art contemporain présente une exposition au Château-musée, en coproduction avec la Ville de Tournon-sur-Rhône.

Une quinzaine d’artistes d’envergure internationale sont rassemblés dans cette exposition qui propose de reconsidérer le rapport entre art de la préhistoire et art actuel, en soulignant de possibles continuités et proximités. Comme si les artistes de la préhistoire avaient passé leur flambeau à certains de nos contemporains, comme si un continuum spatio-temporel les réunissait aujourd’hui. Quel regard porter sur l’art du paléolithique ? Comment en tant qu’artiste du XXIe siècle l’appréhender et le réactiver ?

Lieu : Château-musée de Tournon
http://i-ac.eu/fr/expositions/27_en-rhone-alpes/2015/293_REVE-CAVERNE

Ad locum venire

Exposition individuelle
Du 06/03/2015 au 24/04/2015 à Milan


A partire dal disegno, Stéphanie Nava ha sviluppato una pratica ibrida che utilizza installazione, fotografia e occasionalmente animazione e video. Il suo lavoro ci porta ad attraversare spazi emotivamente carichi di suggestioni e memorie, minacce e promesse. I suoi paesaggi e le sue installazioni creano in pochi metri quadrati luoghi mentali capaci di portare lo spettatore in un viaggio spazio-temporale perturbante. I lavori di quest’artista rivelano una forza vitale prorompente e straniante, fondendo in maniera sottile spazi domestici e paesaggi architettonici.

Il titolo della mostra Ad locum venire (Il luogo d’arrivo) rimanda immediatamente a quello che è il fulcro concettuale di tutta l’opera dell’artista: l’interesse per i luoghi che vengono indagati minuziosamente e nella loro specificità spaziale e geografica, per scoprire quali e quante relazioni si sviluppano in essi.

Lieu : Galleria Riccardo Crespi
http://www.riccardocrespi.com/
 
 

Considering some Drawings

Catalogue individuel
Le 05/03/2015 à Cottbus

Texte de : Marie de Brugerolle, Ulrike Kremeier, Stéphanie Nava
Considering some Drawings est une publication relative au projet Considering a Plot (Dig For Victory) mené par Stéphanie Nava depuis plusieurs années et montré pour la première fois au Centre d'Art Contemporain de la Ferme du Buisson en 2008, puis en 2008 à Viafarini, Milan, en 2009 au Centre d'Art Passerelle, Brest, en 2011 au MOCAD, Detroit, en 2014 au dkw. DieselKraftwerk Kunstmuseum, Cottbus. Cette installation de vaste ampleur est en constant mouvement et, d'une structure stable, s'amplifie à chaque nouvelle monstration. En 2008, une première publication, coéditée par Passerelle et La Ferme du Buisson, constitue le point de départ du projet et expose son postulat, à savoir : réaliser un jardin « hors sol », entièrement artificiel, dessiné et construit à partir de ressources documentaires de type encyclopédique (planches de botaniques, manuels de jardinage, etc). Cet ouvrage documente les intentions et la structure, volontairement sans approcher la dimension physique de l'œuvre et sa présence réelle dans l'espace d'exposition.
Après cinq expositions, ce premier livre est tel le sachet dont on a extrait les semences pour un champ maintenant en pleine végétation. Le second projet de publication s'attache à retranscrire et étudier cette nature « réalisée » de l'œuvre. Il est question ici de scruter la physicalité, le rapport aux matériaux, aux objets, aux espaces et comment ceux-ci lui donnent sa singularité et sa capacité de dialogue avec les villes qui l'accueillent, en s'attachant à la relation fondamentale de l'installation au médium dessin, dont elle explore les possibles physiques et conceptuels, jouant des différents registres et régimes de celui-ci.
Cette publication permet de réunir au sein d'un même espace éditorial les différents moments, différents lieux et différents modes d'existence de cette œuvre, offrant au lecteur matière à réflexion sur les multiples natures d'une installation en perpétuelle poussée.


Editeur : dkw. Kunstmuseum Dieselkraftwerk
http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=3831
 
 

Avec perspectives intérieures

Exposition individuelle
Du 22/01/2015 au 21/02/2015 à Fontaine


Au travers de dessins, installations ou photographies, Stéphanie Nava (née en 1973) déploie un ensemble de préoccupations relatives à l’espace et à la manière dont celui-ci est organisé, construit et habité. L’artiste s’attache à observer comment les corps et les gestes s’organisent autour d'objets et de lieux, et comment les lieux sont eux-même pensés et agencés pour accueillir et façonner ces corps et gestes. Ses travaux peuvent de fait être pris comme des relevés de situations, c’est-à-dire des moments où figures, lieux et objets sont mis en relation pour fabriquer les conditions d’apparition d’un événement, aussi ténu soit-il.

C’est principalement de lieux dont il sera question dans son exposition Avec perspectives intérieures. Vides ou habités, c’est leur construction qu’observe et dont rend compte Stéphanie Nava dans cet ensemble de nouvelles pièces réalisées spécialement pour le Vog.
Quelques paysages et beaucoup de lieux construits, donc des murs, des plans, des portes, des sols, photographiés , dessinés ou reconstruits. L’artiste joue des perspectives, des projections, pour fabriquer des espaces singuliers.
Dans chacune des œuvres, le peu d’indication narrative laisse les lieux ouverts, propices à une narration qui ne serait pas donnée, mais dont la structure serait posée. Des espaces « en suspens », où un événement pourrait prendre place, s’il n’a déjà eu lieu.

Lieu : Vog
http://levog-fontaine.eu/
 
 

Unseen presence

Exposition collective
Du 18/07/2014 au 24/08/2014 à Dublin


Becca Albee | David Horvitz | Antonia Low | Leung Mee-ping | Stephanie Nava | Sonia Shiel | Nick Thurston | Albert Weis

Merging the poetic, the historical, the hidden and the absurd, Unseen Presence is a group exhibition which chases concepts of time, repitition and suspense. The exhibition merges contemporary vision and ideals with an aim to imagine and re-call the past. Over the duration of the exhibition works may be shown which are incomplete and some might be removed to make way for new ideas. Unseen Presence supports various research and studio practices of recent and current arts practitioners participating on IMMA’s Residency Programme and serves as a testing ground for developing projects at the Museum.

Lieu : Irish Museum of Modern Art
http://www.imma.ie/en/page_236893.htm
 
 

Tschthinzscht. Urban.

Exposition collective
Du 09/04/2014 au 24/06/2014 à Cottbus


Hermann Glöckner, Stéphanie Nava, Wilhelm Rudolph,
Gwen Rouvillois, Katharina Schmidt, Esther Stocker,
Albert Wigand, Eva-Maria Wilde, Willy Wolff

Das Faszinierende oder Irritierende einer Ausstellung ist nicht einzig in den Werken selbst zu entdecken, sondern ebenso sehr in dem Dazwischen. Die Ausstellungsreihe "Tschthinzscht" zeigt Zeichnungen und Collagen von Künstlerinnen der Gegenwart sowie eine Auswahl grafischer Arbeiten aus dem Bestand des dkw.. Diese konzentrierte Gruppierung versammelt unterschiedlichste Arten künstlerischen Ausdrucks, die sich vielfältig aufeinander beziehen. Alle sprechen sie die Sprache der Moderne, dies jedoch in verschiedenen Dialekten und Modulationen, die Fragen provozieren.
In diesem Sinn ist auch der Ausstellungstitel zu verstehen. In den 1910er Jahren mimt die Soubrette Liesl Karlstadt in einer Komödie mit Karl Valentin Herr Tschthinzscht, einen chinesischen Salonkomiker und singt auf Chinesisch. Tatsächlich verbindet sie Phantasiesprache und bayrischen Volksmund zu einem chinesisch anmutenden Sing-Sang. Das vermeintliche Kauderwelsch dieser Bühnenfigur verdeutlicht wie Sprache zwischen Prägnanz und Obskurität changiert. Die erste Edition - "Tschthinzscht. Urban" - widmet sich künstlerischeren Positionen, welche vor allem das Medium Zeichnung nutzen, um die Ausdrucksformen sprich das Vokabular städtischer Oberflächen zu untersuchen.

Lieu : dkw. Kunstmuseum dieselkraftwerk Cottbus
http://museum-dkw.de/ausstellungen.htm
 
 

Deux pièces meublées

Exposition collective
Du 23/03/2014 au 04/05/2014 à Vitry


Avec Julien Berthier, Katinka Bock, Mario D’Souza, Jean-François Leroy, Nathalie Elemento, Vincent Mauger, Stéphanie Nava, Julien Pastor, Alexandra Sá, Manuel Salvat et Thomas Jocher, Laurent Suchy, Rémi Uchéda

L’exposition Deux Pièces meublées rassemble des œuvres d’artistes qui questionnent la relation mobilier-sculpture-installation, à partir de mobilier domestique ou urbain, dans un travail d’appropriations joueuses et surprenantes.
Posant la question de la standardisation des objets par le prisme du dépassement de leur fonction initiale, les pièces présentées provoquent le corps et la pensée : réutiliser, trouver une autre finalité aux usages, glisser du familier à l’étrange, détourner, assumer une certaine valeur décorative…
S’y décline la fragmentation, la juxtaposition - dans les œuvres de Julien Pastor notamment -, le collage, les oppositions, la stratification - chez Stéphanie Nava -, le hasard et l’humour dans les démarches de Manuel Salvat ou Julien Berthier. Frôlant parfois le design ou l’architecture, tous se posent dans un rapport à l’objet au départ standardisé ou imité - dans la pièce de Katinka Bock -, souvent rejeté et récupéré, démembré chez Vincent Mauger, puis réécrit pour faire œuvre.
Tous construisent quelque chose d’autre, surprenant de gravité ou de légèreté, dans le changement d’échelle, le mouvement et la révélation des matériaux pour ce qu’ils sont, avec une réelle dimension picturale chez certains.
Eviter l’efficacité de l’objet, cependant le rendre viable autrement. Questionner les fonctions préalables au mobilier, qui deviennent différemment agissantes dans le projet de sculpture.

Lieu : Galerie Municipale Jean Collet
http://galerie.vitry94.fr
 
 

La luxuriance sauvage de leurs ramifications

Exposition individuelle
Du 15/03/2014 au 14/05/2014 à Paris



Lieu : Galerie White Project
http://www.whiteproject.fr
 
 

Graben für den Sieg oder die Gärten des Überlebens.

Exposition individuelle
Du 24/01/2014 au 23/03/2014 à Cottbus


Die unter dem programmatischen Titel "Graben für den Sieg oder die Gärten des Überlebens" firmierende Einzelausstellung der in Paris und Marseille lebenden Künstlerin Stéphanie Nava stellt eine aus unzähligen Handzeichnungen bestehende, über den Zeitraum von mehreren Jahren entstandene Installation zweier Gärten vor: Nutz- und Schrebergärten und deren politische Geschichte seit dem 19. Jahrhundert werden ornamentalen Repräsentationsanlagen gegenübergestellt.
Seit rund sieben Jahren arbeitet die Künstlerin an ihren "Gärten des Überlebens" indem sie die Geschichte wirtschaftlicher, politischer und sozialer Betrachtungen über unterschiedliche Formen von Gärten in ihre Zeichnungen einfließen lässt und darüber (und damit) Räume baut.
Entstanden sind nicht nur physisch erfahrbare, dreidimensionale Gärten aus Zeichnungen / Papier, vielmehr fungieren diese vor allem als Erzählräume.
Jene Erzählung(en) rekapitulieren die Geschichte von Kleingärten seit dem
19. Jahrhundert in Europa, bzw. verweisen auf die Zier- und Landschaftsgärten
als Metapher gesellschaftlicher Ordnungen.
Die Handzeichnungen, die stilistisch botanische Druckgrafiken des frühen
19. Jahrhunderts aufgreifen, reflektieren nicht nur das Thema der Gärten,
sondern loten auch das Medium selbst und seine Möglichkeiten aus.

Mit freundlicher Unterstützung des Bureau des arts plastiques - Institut français und des französischen Ministeriums für Kultur und Kommunikation

Lieu : dkw. kunstmuseum dieselkraftwerk Cottbus
http://www.museum-dkw.de/ausstellungen.htm
 
Cliquez ici pour télécharger le fichier img_7426.jpeg. (850.4 Ko)
 

Lieux dessinés

Exposition collective
Du 11/01/2014 au 26/02/2014 à Paris


SUR UNE PROPOSITION DE LA GALERIE WHITE PROJECT ET D'ANNE CÉCILE GUITARD
EN PARTENARIAT AVEC LA GALERIE DE BAYSER ET LA COLLABORATION D'ÉRIC PAGLIANO

DAE JIN CHOI - JEAN BAPTISTE COROT - SARAH GARBARG - CORNELLIS HUYSMANS -
ANGÉLIQUE LECAILLE - FLORENCE LUCAS - JULES MEYNIER - ACHILLE ETNA MICHALLON -
JEAN FRANÇOIS MILET - STÉPHANIE NAVA - MARINE PAGÉS - GABRIEL PRIEUR - DIDIER RITTENER

IL NE SUFFIT PAS DE DIRE QU'UNE COMMUNAUTÉ SÉMIOTIQUE ET ESTHÉTIQUE RÉUNIT LE DESSIN CONTEMPORAIN ET LE DESSIN ANCIEN – DU MOINS, CERTAINS DESSINS ANCIENS TOUT COMME CERTAINS DESSINS CONTEMPORAINS. IL FAUT AUSSI POUVOIR DIRE QUE CES DESSINS ONT ÉTÉ CHOISIS EN RAISON D'UN DÉNOMINATEUR COMMUN, ET CELUI-CI EST LE LIEU. CETTE NOTION A L'AVANTAGE D'APPARTENIR À PLUSIEURS CHAMPS DU SAVOIR, EN L'OCCURRENCE, GÉOGRAPHIQUE, RHÉTORIQUE, PHILOSOPHIQUE, GÉOMÉTRIQUE. LES DESSINS SÉLECTIONNÉS RENTRENT POUR CERTAINS D'ENTRE EUX PARTIELLEMENT OU TOTALEMENT DANS L'UN DE CES CHAMPS, LE GÉOGRAPHIQUE QU'IL SOIT IMAGINAIRE, FANTASMÉ, RÉEL, MÉTAPHORIQUE AYANT ÉTÉ CELUI QUI A PERMIS DE LES ASSEMBLER ET CELUI DANS LEQUEL TOUS ENTRETIENNENT UNE RELATION PARTICULIÈRE.

Lieu : Galerie White Project
http://www.whiteproject.fr

phantasma speculari

Exposition individuelle
Du 13/11/2013 au 24/12/2013 à Saint Etienne


Le 4e prix des partenaires du Musée d’art moderne de Saint-Étienne Métropole a été attribué à Stéphanie Nava (née en 1973). Il lui a été décerné, par un jury composé de : Henri-François Debailleux (journaliste, Libération), Nicole Dupain (journaliste, Le Progrès - Saint-Étienne), Lorand Hegyi (directeur du Musée d’art moderne), Didier Michel (Président du Club des Partenaires) et Florence Meyssonnier (critique d’art).

Le jury a particulièrement apprécié dans le travail de Stéphanie Nava l’expression d’une véritable réflexion sur le dessin et ses possibilités techniques et esthétiques. L’œuvre de l’artiste, en explorant nos modes de communications, de déplacements et notre relation aux environnements naturels et construits, jette un regard d’une extrême actualité sur notre société.

Lieu : Musée d'Art Moderne
http://www.mam-st-etienne.fr
 
 

Désirs, entreprises, un panorama

Exposition individuelle
Du 29/09/2013 au 05/01/2014 à Lyon


Dans le cadre de l’opération nationale 30 gares fêtent les 30 ans d’art contemporain des Frac, l’IAC , qui célèbre cette année ses 35 ans, présente à la gare de Perrache l’œuvre Désirs, entreprises, un panorama de Stéphanie Nava.
Le travail de Stéphanie Nava est souvent lié à la langue et à l’espace, ou plutôt aux corps dans l’espace.
Le dessin mural Désirs, entreprises, un panaroma, semble n’être qu’un simple paysage urbain et industriel dans lequel quelques personnages circulent, alors qu’il révèle pourtant un jeu de construction s’appuyant sur des indices de l’urbanisme moderne et de quelques activités humaines propres à la vie en ville. Le spectateur est invité à reconstituer une « histoire » suggérée par l’artiste.

Lieu : Gare Perrache
http://i-ac.eu/fr/expositions/27_en-rhone-alpes/2013/251_FRAC-EN-GARES
 
 

Le Pont

Exposition collective
Du 24/05/2013 au 20/10/2013 à Marseille


Pour l’exposition Le Pont, le [mac] a invité l’artiste Stéphanie Nava à une collaboration avec Hôtel du Nord pour la création d’une œuvre spécifique s’adressant au territoire couvert par la coopérative et à ses sociétaires. L’exposition Le Pont déborde des salles habituelles du musée, elle débute au [mac] pour se poursuivre en promenade dans la ville à la rencontre d’œuvres dans des sites remarquables.
De cette invitation et de la rencontre avec les habitants et les lieux, Stéphanie Nava a proposé le projet Bel Vedere qui amène les visiteurs à une dérive exploratoire des quartiers Nord, sur la piste d’Hôtel du Nord.

http://bel-vedere-stephanie-nava.tumblr.com/


LE PONT au [mac]
145 artistes de 40 nationalités différentes sont invités - 78 artistes exposent dans les salles du [mac] - 62 artistes participent au programme du ciné [mac], projet en collaboration avec le FID Marseille - 21 projets artistiques présentés dans différents lieux choisis de la ville.

Le pont est le symbole de l’aventure et du lien, il est l’ancien « pontos » des Grecs qui considéraient la mer comme un lien entre les civilisations et sa traversée comme une aventure. Celui qui le franchit découvre les différences en pleine lumière, les souvenirs comme le sentiment d’appartenance percutent alors de plein fouet les nouvelles références. Au travers du compagnonnage entre générations d’artistes qui partagent l’expérience du déplacement, de la migration, de l’invention du monde, l’exposition reflète le caractère universel de l’expérience méditerranéenne. Le Pont, ce sont aussi les retrouvailles avec des artistes du monde entier, découverts à Marseille avant de connaître un succès international. Une autre manière de montrer l’hospitalité marseillaise et la vivacité des échanges artistiques dans l’histoire récente de la cité. Marseille, à la croisée des chemins de ceux qui viennent du nord comme du sud, de l’ouest et de l’est, ouverte et enrichie par cette ouverture. L’exposition débute au Musée d’art contemporain et se poursuit en promenade dans la ville à la rencontre d’oeuvres exceptionnelles dans des sites remarquables.

http://bel-vedere-stephanie-nava.tumblr.com/

Lieu : [mac]
http://www.lepontlexpo.com
 
 

Egarements

Exposition collective
Du 15/05/2013 au 20/10/2013 à Saintes-Maries-de-la-Mer


Marie Aerts / Francis Alÿs / Dominique Angel / Martin Baas / Berdaguer & Péjus / Lilian Bourgeat / Katinka Bock / Charley Case / Yves Chaudouët / Claude Closky / Feipel & Bechameil / Anne Deguelle / Hélène Delprat / Claire Fontaine / Gerlinde Frommherz / Bertrand Gadenne / Sébastien Gouju / Marie Goussé / Rainer Gross / Marie-Ange Guilleminot / Christian Lapie / Arnaud Maguet / Caroline Le Méhauté / Olivier Millagou / François Morellet / Stéphanie Nava / Pascal Navarro / Tony Oursler / Lucien Pelen / Didier Petit / Dominique Petitgand / Françoise Pétrovitch / Javier Perez / Michelangelo Pistoletto / Anne et Patrick Poirier / Markus Raetz / Philippe Ramette / Alain Rivière / Jérémie Setton / Jana Sterback / Marion Tampon-Lajariette / Barthélémy Toguo / Felice Varini / Arnaud Vasseux

Le domaine du château d’Avignon participe de l’environnement particulier de la Camargue, de sa situation de confins et de sa géographie indécise, entre terre et mer, propice à la perte de repère…
Le domaine est aussi un lieu singulier où l’obsession du progrès et de la technologie livre un lieu plus rêvé que vécu, une Utopie au sens littéral du terme, « en aucun lieu ». Cette villégiature figée dans ses décors luxueux et vidée de ses usages et de ses habitants apparaît comme un site qui prédispose aux interrogations, aux fictions et aux allers et retours de la mémoire.
Comme un écho au récit d’ Ulysse et à sa tentative, chaque jour réinventée, de se remémorer sa patrie, ses racines et sa propre histoire, le château d’Avignon nous invite à remonter le cours du temps, à pister la mémoire évanescente qui parcourt les murs et s’inscrit en filigrane des bâtiments. Derrière la rationalité de ses systèmes techniques d’autrefois, derrière les références intimidantes de ses décors bourgeois, il dissimule la fragilité étrange des êtres égarés. Sa réalité s’appréhende inévitablement par le filtre du déplacement, de la traversée, et de l’errance.

Lieu : Domaine du Château d'Avignon
http://www.culture-13.fr/agenda/egarements.html
 
 

Outre-Forêt#4

Exposition collective
Du 20/10/2012 au 28/10/2012 à Saint Denis


Une proposition de Joël Riff et Mathieu Buard
Avec
Matthieu Clainchard, Claire Decet, Amira Fritz, Erwan Frotin, Armand Jalut, Jacques Julien, Vincent Ganivet, Louis Gary, Stéphanie Nava, Georges Rey, Ludovic Sauvage, Marion Verboom

Exposition du samedi 20 au dimanche 28 octobre 2012
Vernissage le samedi 20 octobre 2012 de 18h à 21h

L’Outre-Forêt est une zone du Nord de l’Alsace coupée du reste du pays par une épaisse barrière d’arbres. À une époque où les bois ne se traversaient qu’à pied ou à cheval, cette frontière forestière avait la réputation d’être périlleuse voire infranchissable. La réalité de cet au-delà était alors nimbée de mystères : rares étaient ceux qui osaient s’y aventurer pour pouvoir en témoigner.
Le 6B incarne aujourd’hui l’exotisme de cette contrée, par l’excentricité de sa localisation.
L’Outre-Forêt désigne alors un territoire au-delà du centre, et représente par sa situation un espace méconnu. Sa condition suppose un déplacement, un dépassement. Des traversées de natures et d’échelles différentes auront systématiquement lieu. D’ici à là, d’un point aveugle à une vision éclairée, le mouvement engagé d’une distance à l’autre permettra de mieux apprécier chacune d’entre elles. Passer outre signifie aller de l’avant tout en gardant conscience du débordement du cadre outrepassé.
Nous vous invitons à traverser les obstacles et distances pour gagner un ailleurs : il s’agira là d’enjamber courageusement le périphérique afin d’entrevoir un territoire merveilleux ainsi que le vaste panorama qu’il offre.
Et de la manière dont cela modifie le champ de nos perceptions.
Modestement, proposer un déplacement vers Saint Denis, cela signifierait donner à voir, présenter dans un cycle d’expositions, l’existence d’un lieu, d’un projet associatif artistique spécifique, voire politique.

Lieu : 6b
http://outreforet.wordpress.com
 
 

Nous construirons des maisons passionnantes

Exposition collective
Du 04/10/2012 au 03/11/2012 à Bourges


La Box, Bourges
04 octobre - 03 novembre 2012
Vernissage le jeudi 4 octobre 2012 à 18h

Pour la 4ème année consécutive, l'École nationale supérieure d'art de Bourges confie à des étudiants le commissariat d'une exposition. Les étudiants en charge du projet opèrent un choix d'oeuvres dans des collections publiques. Ce partenariat leur offre l'opportunité d'une immersion dans le monde professionnel et une expérience unique d'échanges privilégiés.
La nouvelle édition se base sur la collection Art et Architecture du FRAC Centre.
Le projet curatorial se répartit sur deux temps distincts :

Des Espaces Autre
Exposition à La Box du 4 octobre au 3 novembre 2012 :
Stéphanie Nava, Roberto Rossellini, Allan Sekula

Erut Cetihcra
Journée d'étude autour des projections de vidéos d'Aurélien Froment et de Superstudio
Mercredi 17 octobre 2012, 10h - 24h

La Box - Bourges
École nationale supérieure d'art de Bourges
9, rue Édouard Branly
18006 Bourges

Lieu : La Box
http://www.ensa-bourges.fr
 
 

Des temps donnés

Exposition collective
Du 07/07/2012 au 02/09/2012 à Candes Saint-Martin


Des temps donnés
marie-jeanne Hoffner + jason Karaïndros + cécile Le Talec + stéphanie Nava + olivier Nottellet + david Renaud + michaël Sellam

"Des Temps donnés est une exposition imaginée comme un parcours dans le village de Candes Saint-Martin et les caves de l’abbaye de Bourgueil - Indre-et-Loire. Les sept artistes qu’elle associe ont été sollicités avec le souci de refléter la diversité des pratiques (dessin, volume, installation, images, son, etc.) et pour leur capacité à se saisir de lieux singuliers, marqués par la durée et des usages divers. L’idée d’y créer des œuvres spécifiques s’est imposée avec évidence. Les artistes ont nourri leur réflexion du paysage, des réalités du territoire, des ruptures/continuités entre passé et présent. Des temps donnés est construite sur l’épaisseur de ces étapes : contexte de la proposition, invitation aux artistes, esquisse des projets, production des œuvres et enfin regards des visiteurs."
Une proposition de Gunther Ludwig

Lieu : Candes Saint-Martin
http://destempsdonnes.blogspot.fr/

Le logis des projections

Exposition individuelle
Du 28/06/2012 au 29/09/2012 à Pau



Lieu : Le parvis
http://www.parvis.net
 
 

frontaliers des rives - riverains des frontières

Exposition individuelle
Du 23/06/2012 au 29/07/2012 à Sablons


Exposition à Moly-Sabata, Sablons
du 23 Juin au 29 Juillet 2012
au Musée des Mariniers, Serrières
du 23 Juin au 16 Septembre 2012

vernissage le samedi 23 Juin à 11h30 au Musée des Mariniers
suivi d’un pique-nique à Moly-Sabata à 13h

La Fondation Albert Gleizes invite, dans le cadre du Plan Rhône, l’artiste Stéphanie Nava à effectuer une résidence et à réaliser une double exposition au Musée des Mariniers de Serrières et à Moly-Sabata, résidence d’artistes à Sablons.
Pour cette double exposition, Stéphanie Nava a fait le choix de faire du Rhône l’élément central de son travail. L’objectif de ce projet est d’associer, autour de la création et de l’installation d’oeuvres contemporaines, deux territoires, deux communes, deux lieux historiques, liées par le Rhône, fleuve qui a longtemps constitué une frontière.

Lieu : Moly-Sabata & Le Musée des Mariniers
http://www.moly-sabata.com
 
 

Frontaliers des rives-riverains des frontières

Catalogue individuel
Le 23/06/2012 à Paris

Texte de : Stéphanie Nava
Accompagnant l'exposition frontaliers des rives - riverains des frontières à Moly Sabata et au Musée des Mariniers, le livre reflète dans sa structure la géographie de l’exposition : il est partagé en deux, une moitié pour chaque lieu.
Côté Serrières, il accueille des dessins d’objets du musée, qui, ainsi extraits de leur contexte et sans indication d’échelle, de fonction, tendent parfois vers l’abstraction et constituent un petit inventaire de formes remarquables.
Côté Sablons, ce sont des photographies de la vue, depuis Moly-Sabata, sur Serrières et le mont qui la surplombe, une vue sans cesse modifiée par le temps, dont seul le spectaculaire de la beauté est immuable.
Ces images sont accompagnées de textes de géographie, de géologie, dont la langue obscure pour nombre d’entre-nous produit, dans l’épaisseur de son secret, un chant du fleuve au lyrisme concret.

design graphique: superscript2, Lyon


Editeur : Fondation Albert Gleizes
http://www.moly-Sabata.com
 
 

Cultivation Field

Exposition collective
Du 08/06/2012 au 22/06/2012 à Reading


artists:
Robyn Appleton, Tom Baskeyfield, Shameela Beeloo, Rebecca Beinart, Camilla Berner, brook & black, Rob Carter, Rachael Champion, Andrew Dodds, Maria Deegan, Adi Gelbart, Fritz Haeg, Maria Hofstadler, Tom Ingate, Ulrika Jansson, Pil & Galia Kollectiv, Rosalie Kim, Gayle Chong Kwan, Sarah Lewison, Alexandra McGlynn, Stéphanie Nava, Raquel Estrada-Nora, Phil Newcombe, Francesca Owen, Caitlin Parker, Julian Perry, Minna Pöllänen, Janette Porter, Sneha Solanki, Stih & Schnock, Jo Thomas, Carly Troncale, Charlie Tweed, Jane Cradock-Watson, Elizabeth Wewiora
°
Cultivation Field is a project curated by Kate Corder. A Cultivation Field postgraduate symposium was held at the University of Reading, on 28 September 2011. The first Cultivation Field exhibition will be held in Reading, from the 8th – 22nd June 2012. All work references or refers to plant or land cultivation in some form or another. The exhibition will be staged across two venues in Reading: 42 Market Place and The Keep, at 571 Oxford Road.
On 21st June Cultivation Field will stage an evening event at The Keep that will feature artists’ presentations and performances. This event is part of the Jelly’s Third Thursday program.

Lieu : The Keep
http://www.cultivationfield.org/
 
 

Utopie distribuée

Exposition collective
Du 23/03/2012 au 24/04/2012 à Paris


Arnaud Vasseux, Clément Cogitore, Fabiano Gomper, Gohar Dashti, Jonny Briggs, Nicolas Momein, Laurent Roux, Les sœur Chevalme, Stéphanie Nava
& Street Video Art, une proposition de Milan Atanaskovic

Lieu : Galerie White Project
http://www.whiteproject.fr

Graphic

Exposition collective
Du 15/03/2012 au 26/04/2012 à Rennes


Abdelkader Benchamma, Julien Carreyn, Guillaume Dégé,
Hélène Muheim, Stéphanie Nava, Guillaume Pinard, Chloé Poizat,
Sylvie Sauvageon, Julien Segard et João Vilhena.

Sous la direction d’Anne-Cécile Guitard, l'exposition GRAPHIC - dessin contemporain rassemble une sélection de dessins sur papier, questionnant le sens de la figuration et de ses intentions narratives.
Les oeuvres présentées puisent aussi bien dans des formes de culture populaire, qu’elles regardent vers d’autres domaines artistiques (cinéma, littérature, illustration…) ou vers des langages plastiques historiquement plus "légitimés" traversant allégrement et sans complexe une certaine histoire des formes. En invoquant des univers fantastiques, poétiques, parfois étranges ou inquiétants, ces artistes font référence de manière subversive à leurs illustres aïeux, invoquant parfois l'art ornemental, ironisant l'intention décorative voire se réclamant plus ouvertement du Surréalisme. Là où certains vont puiser leur inspiration dans la photographie ou des images à l'esthétique surannée, d'autres encore s'approprient des thèmes classiques de l'histoire de l'art pour questionner notre relation à l'environnement et au paysage. Enfin pour Julien Segard, qui réalisera une oeuvre in situ, le dessin commence par une errance, une flânerie qui aboutit ici à une oeuvre de grand format, sous-tendue par une correspondance qui fera l'objet d'une édition.

Lieu : Phakt, Centre Culturel Colombier
http://www.phakt.fr

Lieux sans recours

Exposition individuelle
Du 15/10/2011 au 26/11/2011 à Paris


WHITE PROJECT
24 RUE SAINT CLAUDE 75003 PARIS

+33 ( 0)1 47 70 25 12 TELEPHONE:
+33 ( 0)6 89 53 41 16 MOBILE:
INFO@WHITEPROJECT.FR E-MAIL:

DU MARDI AU VENDREDI DE 14H00 À 19H00 | SAMEDI DE 11H00 A 19H00 & SUR RDV

Lieu : White Projects
http://www.whiteproject.fr/expo5.html
 
 

Considering a PLot (Dig for Victory)

Exposition individuelle
Du 16/09/2011 au 03/12/2011 à DETROIT


MOCAD is thrilled to announce its presentation of French artist Stéphanie Nava's first solo exhibition in the United States; on view concurrently with barely there (part two), a group exhibition in two parts that explores issues of immateriality, presence, absence, performance and the performative. The fall exhibitions are curated by Luis Croquer, Director and Chief Curator, and organized by the Museum of Contemporary Art Detroit.

Considering a Plot (Dig for Victory) is a work in progress, developed by French artist Stéphanie Nava. Its installation at MOCAD marks the artist’s first solo exhibition in the United States. The installation is based on the specifications and history of English allotments, or subsistence gardens. Started in London in 2005 as part of the Institut FrançaisVilla Médicis Hors les murs residency program, the project evolved over time and holds at its core issues revolving around the United Kingdom and United States government programs encouraging citizens to “grow your own” [food] during the Second World War, as a system of offsetting produce shortages.

Lieu : MOCAD
http://www.mocadetroit.org
 
 

Drawing by numbers

Exposition collective
Du 24/05/2011 au 22/07/2011 à Saint Martin d'Hères


exposition / exhibition 24 /05/2011....02/07/2011
vernissage / opening 21/05/2011... 18 h

Thierry Agnone, Michel Barjol, Christophe Challange, Alexis Di Maggio, Marie Frier, Claude Heath, Christian Lhopital, Dominique Lucci, Marie Maillard, Stéphanie Nava, Alexandra Pellissier, Didier Petit.


°°°°°°°°°°
Espace Vallès
Galerie municipale
14, place de la République.
38400 Saint Martin d'Hères
du mardi au samedi de 15 h à 19 h.
04 76 54 41 40.
espace.valles@ville-st-martin-dheres.fr

Lieu : Espace Vallès
http://www.ville-st-martin-dheres.fr/valles.html
 
 

Festival des Arts Ephémères

Exposition collective
Du 19/05/2011 au 29/05/2011 à Marseille


Le Parc de Maison Blanche (mairie des 9/10) accueille la 3e édition du Festival des Arts éphémères. Quinze artistes plasticiens redessinent le parc de Maison Blanche, aux côtés des élèves amateurs des ateliers publics de l'ESBAM dans un esprit de transmission des savoirs.


RÉMI BRAGARD /PAUL DESTIEU & COLSON WOOD / YIFAT GAT / GUILLAUME GATTIER / CHRISTIAN JACCARD / VICTORIA KLOTZ / CATHERINE MELIN / ANITA MOLINERO / STÉPHANIE NAVA / JEAN-FRANÇOIS ROUX / ERIK SAMAKH / PASCAL SIMONET / STAUTH & QUEYREL / SUSANNE STRASSMANN
Marcos Marco et Noémie Ettlin, danseurs du Ballet National de Marseile
Les élèves amateurs des Ateliers Publics de l’ESBAM
Et les jardiniers des Espaces verts de la vile de Marseile

"Les habits de la montagne
Après le jardin, derrière l'étang, un pré. Il est cerné d'arbres et, en arrière-plan, une montagne le surplombe. Une masse qui veille, imposante, sur le pré. Elle en est le double inversé: à la planéité du pré répond la volumétrie de la montagne.
Sur l'herbe, des lignes blanches à la craie marquent des formes géométriques. Des surfaces sont délimitées, des frontières établies, comme un géomètre dessine le plan d'une construction à venir, le signe d'une future élévation. Un volume en puissance donc, ce qui est l'essence même de ce dessin: un patron de veston pour homme. Un veston potentiellement taillé dans la peau du pré, dans la couche d'herbe comme une étoffe, découpée, soulevée et rendue au volume. L'homme serait gigantesque, un géant venu de cette montagne, ou la montagne même, elle qui est habillée de végétation.
Depuis notre point de vue, le dessin de cet habit laisse sur le gazon des traces mystérieuses que l'on peut activer en les prenant à une tout autre échelle, celle du jeu. Entre marelle géante et terrain de sport, un territoire à conquérir."

Lieu : Parc de la maison blanche
http://www.marseille.fr
 
Cliquez ici pour télécharger le fichier pre-1.jpeg. (272.5 Ko)
 

Dessins Exquis

Exposition collective
Du 24/03/2011 au 04/04/2011 à Paris


À l’occasion de la semaine du dessin à Paris, Slick vous convie à l’exposition Dessins Exquis. Une cinquantaine d’artistes, de renommée internationale ou émergents, est invitée à réaliser le plus grand cadavre exquis au monde (1,5m de haut x 100m de long). Il sera exposé sur les deux étages de hôtel particulier situé 40, rue de Richelieu du 24 mars au 4 avril.

Lieu : SLICK
http://www.slick-paris.com
 
 

The Drawer volume 2


Le 31/01/2011

Texte de : Dan Amzalag, Lionel Avignon, Gilles Barbier, Yoan Béliard, Raphaël Boccanfuso, Mark Borthwick, Anne Colomes, Guillaume Dégé, Mélanie Delattre-Vogt, Erotokritos, Kyle Field, Vidya Gastaldon, Nicolas Godin, Joseph.L Griffiths, Erik Halley, Frédéric Khodja,
The Drawer
Vol. 2 - La Métamorphose
160 p. / 17 x 24 cm / 19 €
Une revue constituée de dessins et consacrée au dessin,
qui laisse la parole et le champ – presque – libre aux seuls
« dessinateurs ». Terrain de jeu, d’expression et de création
autour d’une thématique commune, le volume 2 de The Drawer
réunit les dessins et les contributions écrites d’une trentaine
d'artistes et de créateurs.

Avec Dan Amzalag, Lionel Avignon, Gilles Barbier, Yoan Beliard,
Raphaël Boccanfuso, Mark Borthwick, Anne Colomes, Guillaume Dégé, Mélanie Delattre-Vogt, Erotokritos, Kyle Field, Vidya Gastaldon, Nicolas Godin, Joseph.L Griffiths, Erik Halley, Frédéric Khodja, Géraldine Kosiak, Laurent Le Deunff, Toby Liebowitz, Vincent Loiret, Maison Chapelle, Olivia Marie, Didier Mencoboni, Guillaume Millet, Stéphanie Nava, Luke Painter, Simon Pasieka, Françoise Pétrovitch, Hugues Reip, Ruppert & Mulot, Julien Salaud, Veronika Schumacher, Olivier Thuault, Simon Willems.


Editeur : Distribution Les Presses du Réel
http://www.thedrawer.net
 
 

modell/stadt/muster/stadt

Exposition collective
Du 15/01/2011 au 26/03/2011 à Brest


modell/stadt/muster/stadt
KP Brehmer, Ursula Döbereiner, Erik Gongrich, Stéphanie Nava, Gwen Rouvillois, Katharina Shmidt
L’espace représenté est ici, celui de la ville (stadt). Les différents artistes de l’exposition proposent des représentations de l’espace urbain à travers différents médias : le dessin, la sculpture ou l’installation. L’espace urbain est comme radiographié, disséqué, analysé à travers leur regard, et représenté à divers degré d’abstraction.
Apparaissent alors dans les oeuvres des formes qui opèrent comme des rappels de modèles (modell) existants : le plan, la maquette, le patron (muster)... qui sont autant de manières de représenter de façon abstraite la ville et ses composantes. Ces formes empruntent de plus à l’abstraction géométrique, autre forme de modèle qui s’apparente ici à une certaine histoire de l’art.

Finalement, l’exposition présente des oeuvres qui traitent de divers aspects de la relation entre la ville et l’humain, et qui reflètent le plaisir de jouer de la représentation de la ville et du corps, faisant entrer ce dialogue en résonance avec des formes artistiques historiques.

Lieu : Centre d'Art Passerelle
http://www.cac-passerelle.com/
 
 

Cosa fa la mia anima mentre sto lavorando? - Opere d'arte dalla collezione Consolandi

Exposition collective
Du 13/11/2010 au 13/02/2011 à Gallarate


Il MAGA di Gallarate, a pochi mesi dalla scomparsa del noto collezionista milanese Paolo Consolandi, gli rende omaggio con una mostra curata da Francesca Pasini ed Angela Vettese.
La mostra, attraverso una selezione delle straordinarie opere dell’importante collezione Consolandi, ripercorre le principali tendenze dell’arte contemporanea nazionale e internazionale dagli anni Cinquanta ad oggi, dando prova della grande sensibilità e lungimiranza e dello spiccato intuito di Paolo Consolandi.
Circa duecento opere di altrettanti artisti compongono l’allestimento suddiviso in sette nuclei tematici (Oltre la materia, Orizzonti, Scrivere e scriversi, Dialoghi eclettici, Corpo e mente, Ritratti, autoritratti e altro, Things), sezioni tematiche all’interno delle quali le opere di artisti storici dialogano e si mettono in relazione con quelle degli artisti più giovani sostenuti dal collezionista.

MAGA – Museo Arte Gallarate
Via De Magri 1
21013 Gallarate VA
tel: 0331.706011
www.museomaga.it

Lieu : MAGA
http://www.museomaga.it

La forêt nombreuse

Exposition individuelle
Du 09/11/2010 au 28/11/2010 à Bourges


La forêt nombreuse

exposition à l’occasion de la 5e Biennale d’art contemporain de Bourges

Commissariat : Dominique Abensour

Stéphanie Nava utilise les ressources du dessin, de la sculpture et de l’image. Instruments majeurs de sa démarche, ils sont au service d’une pratique qui cherche à penser et à figurer les relations que l’individu entretient avec son entourage et son environnement. Les registres en sont multiples : qu’il s’agisse du champ social, politique ou économique, ou bien du rapport amoureux, qu’il s’agisse de l’espace habité et partagé ou de celui des échanges linguistiques. Privés ou publics, réels ou fictifs, les différents espaces de ces liens coexistent dans les oeuvres de l’artiste. Ce sont les territoires qu’elle explore pour en déchiffrer les codes et les modes de fonctionnement.

e n s a _bourges | 7, rue édouard-branly | F-18000 BOURGES | +33(0)2 48 69 78 78

Lieu : La Box
http://box.ensa-bourges.fr/
 
 

Héroïne en quête de hors-champ

Exposition individuelle
Du 11/07/2010 au 30/08/2010 à marseille


D'une pratique intensive de dessin, le travail de Stéphanie Nava s’est développé de façon hybride, s’intéressant au champ étendu de ce que l’on pourrait nommer les relations.
Organisant des biais dans des trames narratives, elle met en place des relevés de situations - des histoires, somme toute - portées par des constructions visuelles ou mentales. Son attention se pose sur les postures et processus en place dans des espaces donnés. Des corps, des gestes, des objets et des lieux composent ses œuvres dans lesquelles elle s'attache à explorer et mettre à jour les mécaniques qui lient et organisent ces éléments entre eux.
Ici sont rassemblés des travaux qui tous développent un rapport proche ou distant au cinéma. Une héroïne, un cadrage, un spectateur bouleversé derrière ses lunettes-écran, un dialogue cinématographique surimposé sur le passage des piétons derrière la fenêtre...

Lieu : agnès b
http://europe.agnesb.com/fr/bside/section/chez-nous/activites/heroine-en-quete-de-hors-champ-stephanie-nava-fid

Spatial City, An Architecture of Idealism

Exposition collective
Du 23/05/2010 au 08/08/2010 à CHICAGO


SPATIAL CITY: AN ARCHITECTURE OF IDEALISM
Lida Abdul, Élisabeth Ballet, Yves Bélorgey, Berdaguer & Péjus, Monica Bonvicini, Jeff Carter, Maurizio Cattelan/Philippe Parreno, Jordi Colomer, François Dallegret, Peter Downsbrough, Philippe Durand, Jimmie Durham, Simon Faithfull, Yona Friedman, Didier Fuiza Faustino, Cao Fei, Robert Filliou, Dora Garcia, Séverine Hubard, Stefan Kern, Bertrand Lamarche, Vincent Lamouroux, Didier Marcel, François Morellet, Sarah Morris, Juan Muñoz, Stéphanie Nava, Philippe Ramette, Kristina Solomoukha, Tatiana Trouvé, Marie Voignier, herman de vries, Stephen Wetzel and Raphaël Zarka.

Spatial City: An Architecture of Idealism est la première présentation des collections des Fonds régionaux d'art contemporain (Frac) aux États-Unis. Associant l'ensemble des Frac, cette exposition circulera pendant toute l'année 2010 entre trois villes du Middle West : Milwaukee, Chicago et Détroit. Elle a été conçue sur un principe de carte blanche confiée à Nicholas Frank, responsable des expositions au sein d'Inova (Institute of Visual Arts) à Milwaukee et commissaire général de Spatial
City. Elle réunit un ensemble international et multi-générationnel d'artistes, en faisant la part belle à ceux vivant en France, avec une quarantaine d'oeuvres et une dizaine de programmations vidéos.

Nicholas Frank définit Spatial City comme un projet sur l'idéalisme, qui, s'il devait avoir une structure, une architecture, serait comme une dynamique dialectique entre deux pôles : celui de l'optimisme et de la pensée utopique, et celui du cynisme, qui suit l'échec d'une révolution ou la perte d'enthousiasme face à la réalité pragmatique.
L'exposition a pour point de départ les travaux théoriques de Yona Friedman sur l'architecture. Dans le contexte de l'après-guerre, ces derniers ont influencé des générations de penseurs français et d'artistes conceptuels répondant à ses dessins comme à autant de constructions philosophiques dignes d'exploration, d'explication et de débats. Pour Nicholas Frank, si l'architecture est présente dans l'exposition, c'est moins en tant que pratique que comme une manière d'envisager le monde. Ainsi, c'est avant tout la postérité de la pensée de Yona Friedman qui traverse l'exposition, pensée selon laquelle, notamment, la ville se fabrique avec et à partir de l'expérience de ses habitants, tandis que l'architecte propose une forme ou un cadre aux usages.

> www.frac-platform.com
> www4.uwm.edu/psoa/about/inova.html
> www.frac-centre.fr/public/collecti/artistes/nava/noti01fr.htm

Lieu : Hyde Park Art Center
http://www.hydeparkart.org

L'ombre de l'autre rive

Exposition individuelle
Du 19/05/2010 au 20/07/2010 à Milan


stéphanie nava - l'ombre de l'autre rive
commissariat Ilaria Bonacossa
Galleria Riccardo Crespi - Milan

vernissage 19 / 05 /2010 - 18:30
exposition 20 / 05 / 2010 > 30/07/ 2010

La Galleria Riccardo Crespi presenta la seconda personale dell'artista francese Stéphanie Nava, L'ombre de autre rive. La rassegna propone un insieme di opere per la maggior parte inedite e realizzate in site specific, in un percorso di spazi rappresentati, costruiti e mentali.

La mostra è realizzata in collaborazione con il Centre Culturel Français di Milano, che ospiterà nel giardino del Palazzo delle Stelline una scultura dell'artista.

Il titolo, una citazione da Le dernier homme (1957) dello scrittore francese Maurice Blanchot, evoca l'idea dell'altro come luogo fisico. Un altro come territorio vicino ma separato da un fiume che lo tiene irrimediabilmente a distanza, sempre come straniero.
Essa si percepisce visualmente e concretamente nello spazio espositivo che è attraversato dall'opera Object de traduction, un lungo tubo di plastica che veniva utilizzato originariamente per il trasferimento del vino. Qui serve per trasportare immagini e parole: la traduzione di una visione. Le sue due bocche sono collocate alle estremità dello spazio della galleria- dalla finestra che affaccia al muro nel seminterrato. Il tubo connette la visione della strada con la sua rappresentazione in un disegno appeso alla parete. Due sedie permettono ai visitatori di sostarvi e dialogare, rendendo possibile un incontro anonimo fatto di voci, pensieri e contemplazione.
Al piano superiore, la serie di disegni visibili da entrambi i lati Repressed spaces, costituiscono una riflessione sullo statuto del disegno: il fronte riflette il procedere consueto dell'artista che rifugge, nel tratto, da ogni cedimento di carattere espressionista, mentre il retro offre uno spazio al lato più represso, quell'oscuro addomesticato nelle linee organizzate del fronte, che appare, nella sua oscenità, solamente con l'ispezione della parte nascosta, fuori scena.
Ilaria Bonacossa nel suo testo critico scrive: "Così come gli spartiti musicali rendono visibile la musica, l'opera di Stéphanie Nava rappresenta metaforicamente l'incomprensibile processo selettivo che ognuno mette in atto nei confronti dei propri ricordi. I suoi lavori infatti rappresentano il complesso rapporto tra i luoghi fisici e le nostre ossessioni e rimozioni... ".
I luoghi sono vissuti come contenitori di memorie, spaccati di impossibili incontri. Nel dittico di disegni Oui, come nell'installazione scultorea Tectonique du désastre amoureux si percepisce l'ambiguità e la difficoltà di stabilire un luogo comune nelle relazioni amorose. Alcune opere sono delle costanti, relazioni diverse, storie passate o future; l'installazione Lec Caducs, les persistants, les délaisseés, propone allo spettatore una ricostruzione in movimento della memoria, della quale può organizzare a suo piacere i frammenti. Gli oggetti che scorrono sulla parete costituiscono la divisione fisica di una storia da reinventare, come un brano musicale la cui fisionomia si modifica secondo nuove interpretazioni.

Lieu : Galleria Riccardo Crespi
http://www.riccardocrespi.com
 
 

La clarté du labyrinthe

Exposition collective
Du 06/05/2010 au 29/05/2010 à Marseille


L'exposition s'inscrit dans une relecture de l'appréhension de l'architecture et du paysage comme «esquisse de labyrinthe». Que ces labyrinthes soient physiques, mentaux, appréhendés à la petite ou à la grande échelle, dans une «petite histoire» ou par le biais de la « grande histoire » des quartiers de la ville contemporaine, les artistes invités explorent librement ces topologies dans l'espace de la galerie, ouverte elle-même sur le ciel de la ville par une succession de niveaux.
Commissariat de Laurence Kimmel

Galerie des Grands bains douches de la Plaine - 35 bis rue de la bibliothèque - 13001 MARSEILLE

Lieu : Galerie des Grands Bains-Duches de la Plaine
http://www.art-cade.org
 
 

muster/stadt/modell/stadt

Exposition collective
Du 16/04/2010 au 22/05/2010 à Berlin


muster/stadt/modell/stadt

Ursula Döbereiner, Stéphanie Nava, Katharina Schmidt & Bettina Hutschek

Die Ausstellung »muster / stadt / modell / stadt« zeigt Arbeiten, die verschiedene Aspekte des Verhältnisses von Stadt und Körper sowie die Wahrnehmung dieses Verhältnisses reflektieren.
Die Ausstellung ist eine Kooperation mit dem centre d‘art passerelle, Brest (Frankreich) und wurde dort vom 20. Februar bis 10. April 2010 gezeigt.

kuratiert von Ulrike Kremeier, Direktorin centre d’art passerelle

Lieu : Kunsteverein Tiergarten - Galerie Nord
http://www.kunstverein-tiergarten.de
 
 

Natura e Destino

Exposition collective
Du 13/04/2010 au 08/05/2010 à Milan


Natura & Destino
Galleria Riccardo Crespi, Via Mellerio 1, Milan
13 April – 8 May 2010
Preview 13 April 6.30p.m.

Artists
Roberto Ago, Kristine Alksne, Paola Anziché, Eden Bannet, Beth Campbell, Letizia Cariello), Beatrice Catanzaro, Loredana di Lillo, Francesca Grilli, Katie Holten, Talia Keinan, Maria Laet, Marcelo Moscheta, Stephanie Nava, Perino & Vele, Paride Petrei, Maddalena Sisto, Eugenia Vanni, Gal Weinstein.

A catalogue in Italian, English and German will be published for the show with the contributions of an anthropologist - Sofia Rasini- a psychologist- Paolo Nepoti and art curators Marco Antonini, Eugenia Bertelè, Chiara Bertola, Ilaria Bonacossa, Lorenzo Bruni, Federica Bueti, Caroline Corbetta, Milovan Farronato, Ilaria Gianni, Cristiana Perrella, Michele Robecchi, Gabi Scardi, Marco Tagliafierro.

www.riccardocrespi.com

Lieu : Galleria Riccardo Crespi
http://www.riccardocrespi.com
 
 

PERFORMANCE RESEARCH JOURNAL: 'TRANSPLANTATIONS'

Conférence, performance, événement...
Le 19/03/2010 à London


The Editors of Performance Research would like to invite you to the launch of 'Transplantations' edited by Phillip Warnell and Ric Allsopp at TheAnatomy Theatre & Museum, King's Building, Strand, King's College, London on Friday 19th March (6.00 - 9.00 pm)

'Transplantations', the 50th issue of Performance Research, considers the notion of transplantation traversing medical, biological, horticultural, socio-cultural, post-colonial, philosophical and linguistic perspectives and practices. It includes contributions on body transfers, foreign bodies, male pregnancy as strategic engagement, golems, poisoned arrows, disembodied geographies, trance and violence, bio-art, tattoos and identities, clown prosthetics, cultural transplantations, biomedical accidents, 'decisive transfusions', and skinned bodies, from theorists, scholars, practitioners, and artists. contributions include: Lesley Sharp
Jean-Luc Nancy, Stéphanie Nava, Jan-Eric Olsen, Mechthild Fend, Zoe Mendelson...
The launch will be accompanied by a film screening (curated by Phillip Warnell and Maxa Zoller) which includes the work of contemporary international artists whose practices explore the fluid and flexible relationship between inside and the outside, subject and object, body and space. Transplantation becomes the tool by which the limits of the body, and thus notions of identity, are animated and extended beyond their traditional boundaries.

Film Programme
Outlandish: Strange Foreign Bodies, Phillip Warnell, With Jean-Luc Nancy, 2009
The Mirroring Cure, Charlotte Ginsborg, 2006
A Shred of Identity, Nana Oforiatta-Ayim, 2009
K, Jayne Parker, 1989

Looped videos
Bon Homme Daniel, Antonin de Bemels, 2008
Cut, Kristian De La Riva, 2009
Ontologically Anxious Organism, Let Me Feel Your Finger First, 2010

A map of the Strand Campus is available at http://www.kcl.ac.uk/about/campuses/strand.html

Lieu : King's College
 
 

ARTPARIS+GUESTS

Exposition collective
Du 18/03/2010 au 22/03/2010 à Paris


My work will be shown at the Gallery Riccardo Crespi booth
Plateforme "visions"
Nef du Grand Palais, Avenue Winston Churchill, 75008 Paris

Opening / vernissage > Mercredi 17 mars de 18h à 22h30
Ouverture au public > Du 18 au 22 mars: Tous les jours de 11h à 20h
Lundi 22 mars jusqu'à 18h

Lieu : Grand Palais
http://www.artparis.fr

Spatial City, An Architecture of Idealism

Exposition collective
Du 05/02/2010 au 18/04/2010 à Milwaukee


SPATIAL CITY: AN ARCHITECTURE OF IDEALISM
Lida Abdul, Élisabeth Ballet, Yves Bélorgey, Berdaguer & Péjus, Monica Bonvicini, Jeff Carter, Maurizio Cattelan/Philippe Parreno, Jordi Colomer, François Dallegret, Peter Downsbrough, Philippe Durand, Jimmie Durham, Simon Faithfull, Yona Friedman, Didier Fuiza Faustino, Cao Fei, Robert Filliou, Dora Garcia, Séverine Hubard, Stefan Kern, Bertrand Lamarche, Vincent Lamouroux, Didier Marcel, François Morellet, Sarah Morris, Juan Muñoz, Stéphanie Nava, Philippe Ramette, Kristina Solomoukha, Tatiana Trouvé, Marie Voignier, herman de vries, Stephen Wetzel and Raphaël Zarka.

Spatial City: An Architecture of Idealism est la première présentation des collections des Fonds régionaux d'art contemporain (Frac) aux États-Unis. Associant l'ensemble des Frac, cette exposition circulera pendant toute l'année 2010 entre trois villes du Middle West : Milwaukee, Chicago et Détroit. Elle a été conçue sur un principe de carte blanche confiée à Nicholas Frank, responsable des expositions au sein d'Inova (Institute of Visual Arts) à Milwaukee et commissaire général de Spatial
City. Elle réunit un ensemble international et multi-générationnel d'artistes, en faisant la part belle à ceux vivant en France, avec une quarantaine d'oeuvres et une dizaine de programmations vidéos.

Nicholas Frank définit Spatial City comme un projet sur l'idéalisme, qui, s'il devait avoir une structure, une architecture, serait comme une dynamique dialectique entre deux pôles : celui de l'optimisme et de la pensée utopique, et celui du cynisme, qui suit l'échec d'une révolution ou la perte d'enthousiasme face à la réalité pragmatique.
L'exposition a pour point de départ les travaux théoriques de Yona Friedman sur l'architecture. Dans le contexte de l'après-guerre, ces derniers ont influencé des générations de penseurs français et d'artistes conceptuels répondant à ses dessins comme à autant de constructions philosophiques dignes d'exploration, d'explication et de débats. Pour Nicholas Frank, si l'architecture est présente dans l'exposition, c'est moins en tant que pratique que comme une manière d'envisager le monde. Ainsi, c'est avant tout la postérité de la pensée de Yona Friedman qui traverse l'exposition, pensée selon laquelle, notamment, la ville se fabrique avec et à partir de l'expérience de ses habitants, tandis que l'architecte propose une forme ou un cadre aux usages.

> www.frac-platform.com
> www4.uwm.edu/psoa/about/inova.html
> www.frac-centre.fr/public/collecti/artistes/nava/noti01fr.htm

Lieu : Inova/Kenilworth
www4.uwm.edu/psoa/about/inova.html
 
 

Moleskine Detour

Exposition collective
Du 22/05/2009 au 21/06/2009 à Istanbul


The Detour exhibition, due to visit Istanbul after stops in London, New York, Paris and Berlin, will exhibit a unique collection of Moleskine notebooks designed and personalized by internationally celebrated artists.

Detour is set to arrive in Istanbul on 22th May at santralistanbul. As its name suggests, Detour is a travelling group show dedicated to the nomadic and the winding route of contemporary creativity and imagination. During the event, art lovers are invited to witness internationally renowned artists and designers from every corner of the world share their designs and creative processes through their personalized Moleskine notebooks. Detour displays an innovative artistic experience wherein art lovers can touch and feel in person the ever-active power of imagination in the pages of Moleskine notebooks in the form of drafts, drawings, notes, keys, photographs or designs. Constantly on the move, Detour continues to attract new artists to the project, especially figures within the creative community who are particularly related to the cities where exhibitions take place.

Curated by Raffaella Guidobono and designed by Zetalab and previously held in design-oriented cities such as London (2006), New York (2007), Paris (Spring 2008) and Berlin (Fall 2008), the Detour exhibition resumes its voyage to Istanbul, with Tokyo to follow in late 2009.

Detour will introduce to the inhabitants of Istanbul the notebooks of over 50 writers, artists, directors, graphic designers, architects and illustrators of international fame.

Detour - the artists:
Erdem Akan, Ye?im Akdeniz Graf, Giuseppe Amato, Ron Arad, assume vivid astro focus, Atelier70, Yuval Avital, Yves Béhar, Bili Bidjocka, Jean Blanchaert, Handan Börüteçene, Lele Dainesi, Shezad Dawood, De Pawlowsky, Stefano Faravelli, Michael Graves, Emio Greco+Pieter C. Scholten, Martí Guixé, Nicholas Hlobo, Maira Kalman, Abdoulaye Armin Kane, KUEHN MALVEZZI, Julia Lohman, Ross Lovegrove, Hans Maier-Aichen, Antonio Marras, Sebastiano Mauri, Stéphanie Nava, Simon Njami, Hans Ulrich Obrist, Ahmet Ö?üt, Pax Paloscia, Paolo Pellegrin, Julie Polidoro, Ana Prvacki, Karim Rashid, Sigur Ròs, Salón, Karim Said, Maia Sambonet, Giovanni Sollima, Paolo W. Tamburella, Filippo Timi, Sema Topalo?lu, Han Tümertekin, Gülname Turan, Joep van Lieshout, Giorgio Vigna, Massimo Vitali, Siren Elise Wilhelmsen.

http://www.metacafe.com/watch/2853720/stephanie_nava_at_detour/

Lieu : Santralistanbul
http://www.moleskine.com/events/detour/detour_istanbul/
 
 

Angle invite band i/t : fais ce qu’il te plait

Exposition collective
Du 09/05/2009 au 30/05/2009 à Saint Paul Trois Châteaux


Angle art contemporain a confié une carte blanche à l’artiste Brigitte Laurendeau. Installée à Taulignan, elle dirige également les éditions très originales BAND I/T (BANDE IMAGE/TEXTE). L’exposition réunit les artistes, plasticiens et écrivains, qui ont collaboré aux éditions. Au rez-de-chaussée, les livres de BANDT I/T sont à découvrir tandis qu’une sélection des œuvres de ces mêmes artistes sera présentée dans les étages (photographies, tableaux, vidéo, sculptures).
Exposition collective avec : Brigitte Laurendeau, Jean-Louis Chapuis, Stéphane Bérard, Nathalie Quintane, Mathilde Papapietro, François Martin, Monique Deregibus, Stéphanie Nava, Alain Rivière, Anne Muratore, Caroline Dubois, Till Roeskens

Editions BAND I/T :
BAND I/T expose ses douze livres dont quatre nouveaux présentés pour la première fois à Angle. BAND I/T est une édition dédiée aux rapports entre texte et image. Un des objectifs de cette collection est de faire appel à des auteurs venus d’horizons différents : arts plastiques, musique, littérature…et de les déplacer légèrement de leur champ artistique habituel. BAND I/T est une association à but non lucratif, créée par des artistes pour diffuser des œuvres ; l’édition des livres procède d’une économie particulière : les exemplaires sont réalisés à la demande par digigraphie, ce qui permet de les fabriquer au fur et à mesure des besoins, d’investir une somme dans le premier livre, de fabriquer le deuxième avec la vente du premier et ainsi de suite…Les ouvrages de la collection répondent à un certain nombre de contraintes : forme à déplier, pas de verso, identité graphique de la couverture, association d’images et de textes, chaque auteur décide du format du livre en fonction de ses propres nécessités et des contraintes économiques. L’acquéreur d’un band i/t pourra choisir de le lire comme un livre, de le déplier ou de l’accrocher au mur.
http://www.bandit-editions.com/

Lieu : Angle Art Contemporain
http://www.angle-art.fr/

Objets de traduction

Exposition individuelle
Du 08/05/2009 au 01/08/2009 à Béziers


Dans ma pratique, le travail de dessin est un travail de traducteur couplé à une entreprise de montage. Il s'agit d'observer, de noter, de combiner puis retranscrire sur la feuille ou le mur des fragments du monde. La mise en forme des images est avant tout issue d'un travail de repérage. Point d'apparition spontanée, mais une collecte portée par l'attention posée sur des détails, des postures, des situations, des coïncidences dont le potentiel poétique pourra être transposé en images. Ils seront les objets d'une traduction, soit, étymologiquement, d'un déplacement d'un lieu à un autre. Les quelques pièces réunies ici s'attachent à questionner ce qu'il advient durant ce "transport" entre les deux espaces, d'un réel à l'autre.
"Objet de traduction" est un projet pensé spécifiquement pour la grande salle d'exposition et de conférence de Lézigno. Portée par l'architecture du lieu, cette installation joue des différents niveaux proposés par le bâtiment, des ouvertures et passages entre espaces intérieurs et extérieurs. Dans cet espace si spécifique, j'ai immédiatement eu le désir de reconnecter le haut et le bas, le paysage extérieur avec le confinement des anciennes cuves. Cette pièce s'articule entre deux points de vue: celui, sur la mezzanine, tourné vers le paysage donné à voir à travers la large ouverture vitrée et l'autre, à l'intérieur de la cuve en contrebas, face au mur où ce même paysage se trouve dessiné. Lien physique entre ces deux extrémités, un long tuyau se déploie en circonvolutions dans l'air au-dessus de la fosse. Lien tangible, ce boyau permet aussi de transporter la parole, et les mots de celui qui regarde les champs depuis la mezzanine peuvent par son entremise parvenir à celui qui contemple le dessin en dessous de lui, convoquant l'idée toute poétique du physicien italien du XVI° siècle Gianbattista della Porta: "Si quelqu'un fabrique des tubes de plomb extrèmement longs et prononce à l'intérieur quelques mots, et si un homme - pendant que ces mots sont dits - bouche l'extrémité du tube, et que la même chose est faite à l'autre bout, la voix peut être interceptée au milieu et enfermée comme dans un prison. Lorsqu'on ouvrira l'embouchure, la voix sortira...".
Autour de cette pièce, j'ai souhaité regrouper quelques œuvres plus anciennes qui questionnent les processus de représentation et observent ou proposent des décalages, des transpositions du monde entre le vu et le "traduit".


Lieu : Lezigno
http://www.lezigno.org/
 
 

Comicstrip

Exposition collective
Du 26/04/2009 au 21/06/2009 à Sérignan


MUSÉE DE SÉRIGNAN
Exposition du 26/4/2009 au 21/6/2009
Vernissage samedi 25 avril - 18h30

Abdelkader Benchamma / Belkacem Boudjellouli / Armelle Caron / Julien Cassignol / Sylvain Ciavaldini / Robert Crumb / Guillaume Dégé / Roland Flexner / Pauline Fondevilla / Jochen Gerner / Killoffer / Stéphanie Nava / Gérald Pagighi / Guillaume Pinard / Christine Rebet / Agnès Rosse / Jeanne Susplugas / Taroop & Glabel

MUSÉE DE SÉRIGNAN
146 avenue de la plage
SERIGNAN F-34410

Exposition ouverte du mardi au dimanche, de 13h à 18h
Tel: 04 67 32 33 05

Lieu : Musée de Sérignan
http://www.ville-serignan.fr/culture/musee/musee.swf
 
 

Entretiens d'artistes #10, Stéphanie Nava


Le 26/02/2009 à Quimper


eDS collectif a été créé le 27.02.2004 par les artistes plasticiens Eric Le Vergé, Didier Thibault et Stéphane Tesson. Depuis avril 2008, le collectif est composé d'Eric Le Vergé et Didier Thibault.
Ces mêmes artistes ont créé en mai 2004 l'association ESPACE DIGITAL SPORADIQUE avec le but de promouvoir l'art contemporain en publiant des éditions d'artistes sur supports numériques, et en organisant des événements et des rencontres avec les publics. ESPACE DIGITAL SPORADIQUE comprend 4 collections : Entretiens d'artistes, Re:doc, Dialogues d'artistes, eDS Hubbub.


Editeur : espace digital sporadique
http://espacedigitalsporadique.over-blog.com/categorie-10429984.html

Considering a Plot (Dig for Victory)

Exposition individuelle
Du 23/01/2009 au 11/04/2009 à Brest



Lieu : Centre d'art Passerelle
http://www.cac-passerelle.com/
 
 

Considering a Plot (Dig for Victory)

Exposition individuelle
Du 03/11/2008 au 20/12/2008 à Milan


A garden then, not in the slightest idyllic, but presented in its own domestic normality and generous profusion. It is a place where things appear, grow and die, where dry leafs will be substituted by buds. But it is also a place for experimentation, a battleground, a theatre where radical transformations take place, where recurring events will always resolve in a new manner. A territory full of mysterious plots, encounters and unconventional situations.
Stéphanie Nava's garden, part realistic, part visionary, as an organism, is a paradigm of the complexity of our contemporary world.

Gabi Scardi


Lieu : VIAFARINI DOCVA
http://www.viafarini.org
 
 

OUT OF OFFICE

Exposition collective
Du 31/10/2008 au 20/12/2008 à Bruxelles


L'Institut d'art contemporain, Villeurbanne-Lyon, le Fonds régional d'art contemporain Provence-Alpes-Côte d'Azur
et Code magazine, avec la collaboration de la Saison culturelle européenne, francekunstart.be et Platform
présentent à l'Espace Eurorégion Alpes-Méditerranée :

OUT OF OFFICE
Basserode, Alain Bublex, Claude Closky, Fabrice Hyber, Stéphanie Nava, Guillaume Pinard, Thomas Ruff, Tatiana Trouvé

des oeuvres de l'Institut d'art contemporain et du Fonds régional d'art contemporain Provence-Alpes-Côte d'Azur

Contact
Espace Eurorégion Alpes-Méditerranée, 62 rue du Trône,
1050 Bruxelles
T. 00 32 2 282 00 20

Lieu : Espace Eurorégion Alpes-Méditerranée
http://www.codemagazine.be

Des certitudes, sans doute(s)

Exposition collective
Du 02/10/2008 au 31/12/2008 à Amiens


Le Musée de Picardie et l’Ecole supérieure d’art et de design (Esad) s’associent autour d’une exposition consacrée à une collection privée des XXe et XXIe siècles. Il s’agit de confronter une collection institutionnelle, celle d’un musée, à la "passion privée" d’un collectionneur, Jannick Thiroux, créant ainsi l’occasion de pointer les différences qui président à la constitution de chaque type de collection.
Artistes présentés:
Joachim Schmid, Hans Peter Feldmann, Johan Creten, Benoit Plateus, Thierry Van Hasselt, Javier Pérez, Robert Wilson, Alex Barbier, Grégoire Bergeret, Pascal Convert, Paul-Armand Gette, Etienne Leroy, Frédérique Loutz, Thierry Mouillé, Stéphanie Nava, François Ribes, Elsa Sahal, Françoise Vergier, J-Luc Verna, Didier Trenet, Frédéric Coché, Claude Lévêque, Sylvain Sorgato, Richard Deacon, Martin Parr, Lotta, Erik Dietman, Léon Tutundjian, Hreinn Fridfinnsson, Sigurdur Arni Sigurdsson Hannerz

Lieu : Musée de Picardie
http://www.amiens.fr/decouvrir/musee/expositions-temporaires.asp

Considering a plot (Dig for Victory)

Catalogue individuel
Le 07/06/2008 à Marne-la-vallée, Brest, Lyon

Texte de : Stéphanie Nava, Marie-Cécile Burnichon


Editeur : Centre d'art de la Ferme du Buisson, Centre d'art Passerelle, ADERA
http://www.lafermedubuisson.com/
 
 

CONSIDERING A PLOT (DIG FOR VICTORY)

Exposition individuelle
Du 07/06/2008 au 20/07/2008 à Marne-la-Vallée


CONSIDERING A PLOT (DIG FOR VICTORY)
Le dessin occupe une place centrale dans la pratique polymorphe de Stéphanie Nava, qui s’attache à décrire des relations de natures diverses – architecturales, linguistiques ou sociales. Depuis plusieurs années, elle travaille à la réalisation d’un gigantesque environnement de papier sur le modèle des jardins ouvriers anglais. Le titre du projet fait référence à une campagne menée par le gouvernement britannique dans les années 40, incitant les civils à cultiver des potagers pour contribuer à l’effort de guerre. S’inspirant des processus propres à ces allotments, l’artiste développe un work in progress où dessins au trait, pliages et découpages émergent de rouleaux de papier industriels et suivent la géométrie stricte des parterres et des allées. Invité à déambuler au sein de l’installation, le spectateur traverse différentes zones où se côtoient légumes, insectes, mauvaises herbes, plantes médicinales, chaînes de production et tracts de propagande.
Présenté ici pour la première fois in extenso, ce jardin est conçu à la fois comme un champ d’expérience et un champ de bataille, traversé par des luttes d’ordre biologique, économique et stratégique...

Ce projet est réalisé en collaboration avec le Centre d’art Passerelle à Brest
Il fait suite à une résidence à Londres – Bourse Cultures France / Hors les murs

Un catalogue sera publié à l’occasion de l’exposition
(co-édition Ferme du Buisson, Noisiel / Centre d’art Passerelle, Brest avec le soutien de l’ADERA-Les écoles supérieures d’art de Rhône-Alpes)


Lieu : Centre d'Art Contemporain de la Ferme du Buisson
http://www.lafermedubuisson.com
 
 

La vie moderne / revisitée

Exposition collective
Du 06/06/2008 au 22/08/2008 à Brest


Etienne Boulanger, Manon de Boers, Erik Göngrich, Raphaël Grisey, Andreas Fohr, Anne Frémy, Aglaia Konrad, Martin Krenn, Dorit Margreiter, Eléonore de Montesquiou, Jean-Luc Moulène, Stéphanie Nava, Catherine Rannou, Benjamin Rivière, Michaela Schweiger, Birgit Schlieps, Clemens von Wedemeyer, Albert Weis, Florian Wüst

commissaire : Ulrike Kremeier


Lieu : Centre d'art Passerelle
http://www.cac-passerelle.com/la-vie-moderne-revisitee.html

ARCHÉOLOGIES DU PRÉSENT - COLLECTION FRAC CENTRE

Exposition collective
Du 19/03/2008 au 18/05/2008 à Saint-Marcel (36 200)


Saâdane AFIF, Bodo BÜHL, Betty BUI, James CASEBERE, Bernard CALET, Delphine COINDET, Jordi COLOMER, Aurélien FROMENT, Martin HONERT, Ludger GERDES, Didier MARCEL, Stéphanie NAVA, Hugues REIP, Allen RUPPERSBERG
L’exposition « Archéologies du présent – Collection FRAC Centre» réunit des œuvres d’artistes qui interrogent la ville et l’architecture dans sa dimension «temporelle» : photographies, sculptures, installations, vidéos et maquettes deviennent, le temps d’une exposition, des vestiges imaginaires exhumés pour prendre part à la collection du Musée archéologique d’Argentomagus. Les œuvres tantôt évoquent un passé architectural empreint de nostalgie tantôt renvoient à une vision idéalisée et intemporelle de l’architecture.Les archétypes que sont « la maison », « la tour »,« la grille » se donnent comme des objets anonymes et désacralisés (Martin Honert, Ludger Gerdes, Delphine Coindet) ou au contraire font rejaillir une certaine dimension utopique enfouie dans le passé. Bodo Bülh cristallise ainsi dans la forme architecturale l’imaginaire des années 1950 quand Stéphanie Nava revisite la célèbre cité Radieuse de Le Corbusier, icône de la Modernité. James Casebere apparente quant à lui la ville à un décor de cinéma hors du temps, tandis que pour Jordi Colomer, la ville devient la métaphore de l’expérience humaine, on y déambule sans jamais y trouver place. Par ce jeu poétique sur les formes de l’espace et du temps, l’artiste affirme sa liberté, traversant les âges pour poser son regard critique, souvent ludique, sur notre monde présent.

> Plus d'information : www.frac-centre.asso.fr

> Contact PRESSE :
Sophie BELLÉ, Adjointe
Fonds Régional d'Art Contemporain du Centre
12, rue de la Tour Neuve F-45000 Orléans
@ : sophiebelle@frac-centre.asso.fr


Lieu : MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE D'ARGENTOMAGUS
http://www.frac-centre.asso.fr/public/actualit/ftat01fr.htm
 
 

PERMUTATIONS / 40 ARTISTES - 01 MUSEE VIDE

Exposition collective
Du 23/02/2008 au 29/06/2008 à Valence


Vide ! Voici le mot qui définit le mieux le musée des beaux arts et d’archéologie de Valence qui, à la fin de l’année 2007 terminait le transfert des 20 000 objets de ses collections.

Pour la première fois, le musée a entièrement déplacé l’ensemble de ses œuvres en vue des travaux de rénovation et d’extension qui commenceront fin 2008.

Dans cet intervalle le musée devient le sujet même, le lieu des possibles, au seuil de ce qu’il a été et de ce qu’il n’est pas encore tout à fait.

Dans le cadre de son projet de rénovation-extension qui implique sa fermeture jusqu’en 2011, le musée reste actif et accueille à nouveau son public pour l'exposition d’art contemporain intitulée "PERMUTATIONS / 40 artistes - 01 musée vide".

Cette exposition invite à une nouvelle rencontre entre le musée et l’art contemporain qui, pendant 4 mois, habite tout le musée.
Fondé sur l’expérience hybride qui se tisse entre l’œuvre, l’espace libre, le lieu et le visiteur, le parcours de l’exposition est conçu comme une promenade. Le déplacement du visiteur implique sa participation physique dans l’expérimentation des œuvres et de l’architecture du musée qu’il (re)découvrira à cette occasion.

" PERMUTATIONS " s’enracine dans le musée vide, et laisse un moment de respiration pendant lequel le visiteur entre en correspondance avec ce que le musée a à offrir, le musée même.

Parce qu’elle préfigure la politique d’exposition du futur musée en matière d’art contemporain, " PERMUTATIONS " exprime le désir de réunir et de confronter - au-delà des frontières - des artistes émergeants et confirmés, de faire connaître au public le plus large possible la scène artistique valentinoise comme les artistes de renommée internationale, animés par des préoccupations plastiques et intellectuelles communes.


Lieu : MUSEE DES BEAUX-ARTS ET D'ARCHEOLOGIE
http://www.musee-valence.org
 
 

Regard Caméra: portrait de l'artiste en spectateur

Exposition collective
Du 03/02/2008 au 30/03/2008 à Marne la Vallée (Paris)


Avec : Gilles Balmet, Claude Closky, Hans Peter Feldmann, Ceal Floyer, Elise Florenty, Sofia Hultén, Ilanit Illouz, Fiorenza Menini, Stéphanie Nava, Julian Opie, J?zef Robakowski

Comment être témoin et acteur du monde dans lequel on vit tout en restant chez soi ? En se penchant à la fenêtre. A la manière de James Stewart dans Fenêtre sur cour (Alfred Hitchcock), les artistes enregistrent et transforment ce qu'ils voient en face de chez eux. Leurs oeuvres nous renvoient à notre propre position de spectateur dans l'exposition : entre contemplation, voyeurisme et espionnage, entre distance et tentative d'appropriation. Cette exposition collective réunit des artistes de générations et d'horizons géographiques divers qui proposent leurs visions du monde : où l'espace privé rencontre l'espace public, où le désoeuvrement nourrit les hallucinations, où l'histoire personnelle se confond avec les grands mouvements historiques, sociaux ou politiques. L'espace d'exposition multiplie les points de vue (percées, plongées, contre-plongées) et invite à une déambulation de pièce en pièce où les oeuvres apparaissent comme autant de fenêtres ouvertes sur le monde.

Lieu : La Ferme du Buisson
http://www.lafermedubuisson.com

Recouvrements successifs

Exposition individuelle
Du 23/11/2007 au 23/01/2008 à Milan


Stephanie Nava
"Recouvrements successifs"

Le “stratificazioni successive” a cui fa riferimento il titolo della mostra, si ritrovano nei disegni, nelle fotografie e nelle installazioni proposte da Stephanie Nava, giovane artista marsigliese, residente a Londra. Le sovrapposizioni possono essere sia spaziali che temporali, oppure racchiudere entrambi i livelli di lettura, come accade in "Wall Drawing", dove un palazzo ne incorpora un altro, attuando una stratificazione legata alle epoche e agli stili. Negli intenti dell’artista, tutte queste sovrapposizioni costituiscono parte di un’estesa idea di comunità, che trova nel contesto cittadino il suo ambientate naturale.

Galleria Riccardo Crespi
Via Mellerio, 1 - Milano
Tel. 02 89072491
info@riccardocrespi.com | www.riccardocrespi.com
Mart-sab 14.30-19.30. Il lunedì e la mattina su appuntamento

Lieu : Galleria Riccardo Crespi
http://www.riccardocrespi.com/
 
 

interstices

Exposition collective
Du 06/11/2007 au 30/11/2007 à Marseille


Du 6 au 30 novembre 2007, l’association La Chambre Claire propose la première édition de l’exposition Interstices à Marseille au sein du Parc Borely.Cet évènement qui associe promenade urbaine et art contemporain a l’ambition d’insérer l’art au coeur de la vie, et de faire connaître la création contemporaine au plus grand nombre.Les œuvres, insérées dans des supports publicitaires, seront réparties dans l’ensemble du jardin Borély, rappelant que les parcs sont des prolongements paysagers des villes.

Lieu : La Chambre Claire - Parc Borely
http://www.lachambreclaire.fr/
 
 

Désirs, entreprises, un panorama

Exposition individuelle
Du 27/07/2007 au 30/07/2008 à Brest


Stéphanie Nava
juillet 2007-août 2008
Inauguration vendredi 27 juillet, 18h30

À partir du mois de juillet 2007 et jusqu’à la fin de l’été 2008, l'artiste Stéphanie Nava installe son grand dessin mural « Désirs, entreprises, un panorama » sur la façade du centre d'art Passerelle de Brest. Cette œuvre, réalisée en 2001, appartient à la collection Rhône-Alpes - Institut d’art contemporain, Villeurbanne-Lyon. Initialement conçue pour l'intérieur, elle est ici exceptionnellement réalisée pour une présentation extérieure, à l'initiative du centre d'art Passerelle.

« Considérer le panorama d'une cité. Cette vue qui se présente étymologiquement comme un tout oblitère très souvent ce qui paradoxalement fait la ville, à savoir les habitants. Depuis un belvédère, on verra des bâtiments et la grille des rues à perte de vue, il sera cependant difficile de repérer les minuscules figures humaines qui habitent ces lieux. De ce constat, j'ai construit Désirs, entreprises, un panorama avec la volonté simple de réintroduire les habitants au cœur du dessin. Ceux-ci fonctionnent comme des charnières au sein de ce mural qui se déploie tel un paravent où sont articulées différentes typologies de bâti. Du construit : maison bourgeoise, immeubles, maisons d’ouvriers, usines, tours - liés par différentes situations : de l'intime au domestique, du travail au désœuvrement. Stéréotypes ou imagerie, les figures pointent certains rapports à la cité, où l'habiter et la nécessité des échanges se côtoient dans une idée de l'urbain mise en perspective, à la fois décor et terrain actif des activités humaines. »
Stéphanie Nava

Lieu : Centre d'Art Passerelle
http://www.cac-passerelle.com/desirs-entreprises-un-panorama.html
 
 

Désirs, entreprises, un panorama

Conférence, performance, événement...
Le 01/07/2007 à Brest


été 2007-été 2008
Intervention sur la façade du centre d'Art Passerelle.

Inauguration vendredi 27 juillet, 18h30

Lieu : Centre d'Art Passerelle
http://www.passerelle.infini.fr
 
 

champ vert

Exposition collective
Du 12/05/2007 au 09/06/2007 à Lyon


Champ Vert
Une proposition de Marie-Cécile Burnichon
Avec Katinka Bock - Franck Fontaine - Stéphanie Nava – Bernd Trasberger

Reprenant le nom du parc où se trouve la Maison Neyrand, l’exposition Champ Vert explore une série de gestes autour du végétal. Construite au début du siècle, cette maison accumule dans son histoire des exemples de domestication de la nature (jardin, potager, parc) et son ornement intérieur regorge de motifs floraux.
Loin d’une célébration naïve de la nature, Champ Vert montre que celle-ci, dans nos espaces urbains, est souvent le résultat d’apprivoisement ou de dressage et que les plantes y sont davantage représentées que présentes. Comptez chez vous le nombre d’ustensiles, de draps, de tissus ou de vêtement à fleurs, et vous verrez que la nature habite désormais plus les images que nos villes et qu’elle porte définitivement l’empreinte d’une main.


Exposition du 12 mai au 9 juin 2007
Vernissage vendredi 11 mai à partir de 18H30
Ouvert du mercredi au samedi de 15H00 à 18H30

La Maison Neyrand – 39, rue de Champvert – 69005 Lyon
04 72 98 31 20
www.maison-neyrand.org / worx@tiscali.fr

Lieu : la Maison Neyrand
http://www.maison-neyrand.org/
 
 

The seeds of victory insure the fruits of peace


Le 20/12/2006 à Paris


The fruits of victory insure the fruits of peace, une édition BAND I/T éditée en décembre 2006 à 50 exemplaires. Impression jet d'encre sur papier, 115 x 21 cm, pliée en accordéon.


Editeur : BAND I/T
http://www.bandit-editions.com
 
 

Sixty Hotel

Conférence, performance, événement...
Le 20/06/2006 à Riccione, Italie


Riccione in via Milano 54. Sixty hotel.
Inaugurazione Lunedì 19 giugno 2006.

40 camere. 30 artisti.
40 chambres. 30 artistes.

Kristine Alksne - Matteo Basilé - Jon Burgerman - Jan Christensen - Silvia Chiarini - Cuoghi Corsello - Christine De La Garenne - Nicola Di Caprio - Vidya Gastaldon - Nicola Gobbetto - Paolo Gonzato - Lina Jabbour - Lang/Baumann - Stefano Mandracchia B - Marie-Eve Mestre - Bartolomeo Migliore - Ingrid Mourreau - Alberto Murmura - Stéphanie Nava - Elena Nemkova - Fabrizio Rivola - Marco Samoré - Felice Serreli - Petar Stanovic - Simone Tosca - Luca Trevisani - Anna Visani - Jean-Michel Wicker - T-Yong - Ka.ba@FLUXUS


Ogni camera personalizzata dall’intervento di un artista. Un hotel nuovo, trendy, che si inserisce nella scia degli hotel design, voluto da un’azienda di abbigliamento giovane (Sixty, Energie, Miss Sixty, Killah, etc.) che riconosce in un luogo come Riccione il territorio ideale per testare questa inedita proposta, che prelude a ulteriori aperture in Italia e all’estero. Sixty hotel si presenta con una facciata caratterizzata da aperture ovaleggianti, al piano terra la hall e lo store Sixty e Energie. Si sviluppa su quattro piani, ogni piano caratterizzato da un colore dominante, partendo dal basso giallo verde arancio nero. 10 camere per ogni piano, camere piccole, moduli minimi per trascorrere qualche notte.
Ogni camera risulta diversa da tutte le altre. Gli artisti -italiani e stranieri- sono stati invitati da neon. Una iniziativa apparentemente anomala per una struttura quale neon, oggi articolata in neon>campobase e neon>fdv, che viene riconosciuta piuttosto come luogo di ricerca e di sperimentazione legato a un ambito di arte più immateriale. D’altra parte spesso ci siamo sforzati per uscire dall’ambito della galleria e del pubblico ristretto degli addetti ai lavori. Questa volta abbiamo scelto di sporcarci le mani, e con noi gli artisti impegnati nel progetto, che hanno realizzato interventi murali e wall painting, sovrapponendo il loro lavoro alla struttura seriale definita dagli architetti che hanno disegnato l’hotel. Il risultato è curioso, interessante, intrigante. Partendo da uno spazio disegnato fin nei minimi particolari, da moduli replicati ossessivamente, gli artisti hanno inventato e realizzato i loro interventi.


********************************
www.sixtyhotel.com

************************************
www.neoncampobase.com

Lieu : Sixty Hotel
http://www.sixtyhotel.com/
 
 

Dessin Desseins, Œuvres de la Collection du FRAC Rhône-Alpes dans la Drôme

Exposition collective
Du 12/05/2006 au 25/06/2006 à Saint-Donat-sur-l’Herbasse


Dessin Desseins

Basserode, Stéphanie Nava, Alain Séchas, Angel Vergara Santiago

L’Institut d’art contemporain présente au Palais Delphinal de Saint-Donat-sur-l’Herbasse, pour la cinquième année consécutive, une exposition d’œuvres de la Collection Rhône-Alpes. L’exposition Dessin Desseins rassemble des œuvres en relation étroite avec le dessin sans pour autant qu’elles soient exclusivement rattachées à ce mode d’expression.

Lieu : Palais Delphinal
http://www.i-art-c.org/exposition/0506STDO/index.html

En Concommitance

Exposition individuelle
Du 14/04/2006 au 16/06/2006 à Nice


LE DOJO
-------
Stéphanie NAVA En concomitance
Ingrid MOURREAU / Phillip WARNELL
-------
Alain DECLERCQ Embedded versus Wildcat

VERNISSAGE LE JEUDI 13 AVRIL 2006 A 18H00

______________________________________________________________

Stéphanie NAVA
En concomitance

Ingrid MOURREAU / Phillip WARNELL


Stéphanie Nava réalise objets et dessins dont une des caractéristiques est de s’attacher à questionner la notion de lien à travers l’exploration de coïncidences, de relations, du langage.

" Où il sera question de simultanéité.
De la spécificité de ce lieu qu’est le Dojo - espace d’exposition au sein d’un espace de travail - émerge ce mode d’être qu’est la concomitance. En même temps, en un même espace, une chose à côté d’une autre. Ensemble et séparées. Une question alors se pose : comment se forme un avec ? Il m’importe dans cette exposition de questionner les liens actifs entre différents modes d’être, de trouver comment se déploient les ponts, d’interroger les postures qui organisent les connexions.
Il en va de la question de la multiplicité : comment gérer la multitude des informations, des mémoires, des habitudes, des savoirs, des réflexes ? Comment organiser la cohue des données ? Comment gérer des informations professionnelles lorsque l’esprit est encombré de pensées intimes ? Comment réagir lorsque l’esprit dérive ? Quels outils, quels processus sont déployés pour conserver une certaine cohérence, une certaine unité ?
De façon parfois oblique, mon travail tend à établir des relevés de situations dans la mesure où l’on pourrait dire qu’il s’intéresse aux postures et aux fonctionnements au sein d’espaces donnés (qu’ils soient mentaux ou physiques). Des corps, des gestes et des lieux en quelque sorte, tentant la mise à jour des mécaniques qui animent les uns et produisent les autres au sein des derniers. Cette exposition réunira travaux mis en situation et travaux in situ, dessins et installations où il sera question de réfléchir sur une ombre, fabriquer un passage, organiser son espace de travail, distiller une mémoire… Différents gestes simultanés, le premier à côté du second, un troisième séparé, d’autres tapis dans les recoins, des rapprochements, des solitudes : quelles combinaisons pour quelle communauté ? "
S.N. 2006


LES VITRINES DU DOJO
Ingrid Mourreau
Les 20 mètres linéaires de vitrines seront investies par un ensemble de dessins in situ.

SALLE VIDÉO
Phillip Warnell
Phillip Warnell présentera une série de caissons lumineux ainsi qu’une collaboration avec Stéphanie Nava.

Lieu : Le Dojo
http://www.le-dojo.org
 
 

Une autre histoire - Grégoire Bergeret, Gaëlle Chotard, Stéphanie Nava, June Bum Park, Fabrice Pichat

Exposition collective
Du 04/02/2006 au 28/02/2006 à Paris



Lieu : Galerie Claudine Papillon
http://www.claudinepapillon.com

STOCK en STOCK

Exposition collective
Du 21/01/2006 au 24/02/2006 à montpellier



Lieu : aperto
http://aperto.free.fr

L'élaboration des pièces

Exposition individuelle
Du 07/01/2006 au 18/02/2006 à Paris


La Planck est un mur d’exposition dans la galerie Air de Paris présentant de jeunes artistes invités par Keren Detton. Ce mur fait référence au ‘mur de Planck’, un mur de la connaissance, proposant aux artistes de sonder les limites d’espace et de temps.

Lieu : La Planck
http://www.laplanck.com

Home Sweet Home

Exposition collective
Du 22/10/2005 au 22/01/2006 à Tours


« Home Sweet Home »
Programme d¹expositions dans des architectures mobiles

Kader Attia invité par Jêrome Sans
Valère Costes invité par Bénédicte Ramade
Stéphanie Nava invitée par Jean-Louis Maubant

Pendant 365 jours, Home Sweet Home accueillera une quarantaine d‘artistes et commissaires d’exposition, de différentes nationalités et générations, dans des modules d’habitation mobiles qu’ils viendront successivement investir.
Conçus par les architectes Adrien Robain et Alix Héaume (RH+ architecture, Paris), ces habitations transportables se transformeront pour l’occasion en petits lieux d’exposition transportables. Leur intérieur tout en courbes, enveloppant le corps comme le regard, propose un espace anthropomorphe à contre-courant des habituels lieux d’exposition marqués par la recherche d’une idéale neutralité.
Les modèles de la maison et du village offriront aux artistes une échelle privée tout en démultipliant les voisinages possibles avec des univers aritstiques et des visions trés différentes. Invités à découvrir régulièrement les nouveaux "habitants" de Home Sweet Home, les spectateurs bénéficieront d'un contact privilégié avec les œuvres pouvant être appréhendées dans une rare intimité.

Au CCC
Du 23 octobre 2005 au 22 octobre 2006
Exposition ouverte du mercredi au dimanche – de 14h à 18h. Entrée libre

Lieu : CCC
http://www.ccc-art.com/accueil.htm

Art écrit – Œuvres de la collection IAC - Frac Rhône-Alpes dans la Drôme

Exposition collective
Du 15/10/2005 au 04/12/2005 à Grignan


Art écrit – Œuvres de la collection IAC - Frac Rhône-Alpes dans la Drôme

Basserode, Catherine Beaugrand, Dror Endeweld, Öyvind Fahlström, Peter Foldès, Hans Haacke, Barbara Kruger, Stéphanie Nava, Martine Neddam, Markus Raetz, Allen Ruppersberg, Franck Scurti, Lawrence Weiner

L’écrit dans l’art est un domaine inépuisable depuis les débuts du vingtième siècle et plus particulièrement dans l’art contemporain. Les œuvres choisies dans la collection IAC – Frac Rhône-Alpes font état d’une présence manifeste du texte ou de la lettre, sur des supports très différents. Le mot est alors un fait plastique en soi, qui a ses qualités propres de couleur, de forme, de geste et d’agencement dans l’espace. Le mot dans l’œuvre peut aussi suggérer un « message » puisant, entre autres, dans les médias et l’histoire politique, et interpellant le spectateur de manière plus ou moins ludique, ironique ou critique. Le parcours de l’exposition fait alterner des œuvres murales avec des sculptures et installations, déployées ou potentielles, souvent fondées sur des conceptions modulaires. Il associe des textes ouverts, voire à élaborer soi-même, à des énoncées performatifs, allusifs ou provocateurs. Le langage dans l’œuvre d’art imbriqué à la grammaire de l’œuvre elle-même convoquent aussi bien l’imaginaire du visiteur que son goût du jeu, ou encore sa conscience citoyenne.

Lieu : Maison de Pays François-Auguste Ducros
http://www.i-art-c.org/exposition/indexpo.html

Delphine Balley, Clare Langan, Christine Laquet, Stéphanie Nava

Exposition collective
Du 14/10/2005 au 20/11/2005 à Montélimar



Lieu : Centre d'Art Contemporain / Château des Adhémar
 
 

Participate!

Exposition collective
Du 07/10/2005 au 28/10/2005 à Xiamen, Chine


Chinese European Art Center is proud to present Particpate? an exhibition that works differently from other contemporary art exhibitions. The visitor is invited to engage with the displayed artwork and change the exhibition. He or she can change the size location and sometimes even the design of some of the specially designed wall drawing or paintings by Ivan Fayard, Emmanuelle Mafille and Stéphanie Nava.

Ghazel, Valérie Mréjen, Renaud Bezy and Brigitte Zieger will each present numerous video work or animations. The visitor can browse these time-based pieces and display them according to specifications supplied by the artists. The whole exhibition remains in constant flux - just like life around us.

Particpate? serves a fresh way of experiencing exhibitions and proposes a reformulation to what participation means. At the same time the project offers a critical revision of what constitutes an artwork and exhibition and invites the visitor to taste the complexity of artworks and how they interact within the walls of the gallery.

The visitor interface has been developed by Ciceron at Linköpings Universitet. The project builds on the experiences from 'I am a Curator' realised by Per Hüttner at Chisenhale Gallery in London in 2003. (A catalogue is available at www.artdata.co.uk).

For more info about Participate? visit:

http://www.cineron.se/ciceron2 (this is a temporary site the site http://www.ciceron.se will be up and running soon).

The project is supported by Moderna Museets International Program, Stockholm, The Consulate General of Sweden in Canton and Linköpings Universitet.

Per Hüttners work is currently on show at Saint Léger - Centre d'art Contemporain, Pougues-les Eaux, France and Realitäten II, Fotogalerie Wien, Vienna, Austria.


Gallery hours. Wednesday - Sunday 10-12 am and 3-5 pm.

For more information and press material contact:
Chinese European Art Center
Xiamen Univeristy Art College
Xiamen City Fujian Pr. P. R
China (361005)

e: info@ceac99.com
t: +86 (0) 592 218 08 50 / 218 58 60
f: +86 (0) 592 218 08 50 / 218 58 60
w: www.ceac99.com/

Lieu : Chinese European Art Center
http://www.ciceron.se