documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Geneviève MARTIN 

- Toucher les limites de la peinture en lui donnant une épaisseur, un poids, un relief, et toucher les limites de la sculpture en lui donnant une matérialité (couleur / recouvrement) dont les fondements sont dans la peinture.
- Toucher les limites de la représentation (vers l'abstraction) donne un sentiment de perte , d'impuissance : la recherche des "formes élémentaires" est peut-être pour moi une façon de "représenter". Garder ouverte l'interprétation : tout est possible. Mais pour cela la forme doit être contraignante.
- Élaborer une sorte d'écriture mélangeant formes élémentaires et lettres, de l'ordre d'un rébus énigmatique.
- Complexifier le travail d'écriture en lui donnant à travers sa fonction de représentation, un rôle de l'ordre du concept (nommer quelqu'un n'est-ce pas déjà faire son portrait ?). Cf les grands panneaux à partir du prénom de Taslima Nasreen ou ceux des femmes d'Alexandrie.
- Difficulté : à partir d'une émotion forte, élaborer une syntaxe formelle très construite et synthétisée. Pour cela, mettre en place une combinatoire de matières, de couleurs, de formes élémentaires et de lettres, qui a peut-être à voir avec la composition musicale.
- Dans cette combinatoire, introduire l'image photo de façon homéopathique, si besoin est, dans certaines installations, pour lui redonner un peu de "majesté' (en réaction à l'inflation actuelle de l'image photo vers toujours plus de trivialité).
Geneviève Martin, 2000

- Touch the limits of painting by granting it thickness, weight, relief, and touch the limits of sculpture by granting it a materiality (color / covering over) whose foundations lie in painting.
- Touching the limits of representation (towards abstraction) producesafeeling of loss, helplessness : the search for elementary forms is perhaps forme a way of "representing". Keep interpretation open : everything is possible. But for that to be form must be constraining.
- Elaborate a kind of writing combining elementary forms and letters, akin to an enigmatic rebus.
- Complexify the writing by assigning it, by way of its representational function, a role of a conceptual order (isn't naming someone already a way of executing their portrait?). Cf the large panels using the name of Taslima Nasreen or those of Alexandrian women.
- Difficulty : starting with a strong emotion, elaborate a heavily constructed and synthesized formal syntax. To do so, create a lexicon of materials, colors, elementary forms and letters, which maybe has something to do with musical composition.
- Dans cette combinatoire, Introduce the photographic image into this lexicon and, if need be, into certain installations, in a homeopathic manner to restore some of its majesty (in reaction to the current inflation of the photographic image which renders it ever more trivial).
Geneviève Martin, 2000

Techniques et matériaux


peinture / paint
sculpture / sculpture
installation / techniques mixtes / installation / mixed media
Mots Index


la couleur / color
l'histoire / history
la syntaxe / syntax
champs de références / repères artistiques


Comment s'y retrouver ?
William Blake
Dylan Thomas
Bob Wilson
L'arrivée de la voiture dans la tempête de neige dans Fargo des frères Cohen
Les chroniques italiennes de Stendhal
La littérature policière en général
Le Traité sur la tolérance de Voltaire en particulier
Tout Bach et Monteverdi (et presque toute la musique baroque)
Les opéras de Mozart
Le Jazz
The Doors
The Residents
ô superman de Laurie Anderson
La world music souvent
Les nouvelles de Brautigan, de Carver, de John Fante
Tristram Shandy d'Isaac Stern
La Religieuse de Diderot
Ulysse de James Joyce
Les photos d'August Sander
Mais encore La mort de Sardanapale, La liberté guidant le peuple, L'entrée des croisés à Jérusalem de Delacroix
Certains ciels de Tiepolo
Les autoportraits de Rembrandt
Et toujours La Pieta d'Avignon
Rothko
Donald Judd (pour sa réflexion sur la couleur)
Les films de Stanley Kubrick
The Servant de Losey
Un monde presque parfait de Clint Eastwood
Y a de la joie de Charles Trénet
Avec le temps va tout s'en va chanté par Léo Ferré
Quelques chansons de Gainsbourg
Il y a très longtemps des films policiers de série B que je voyais dans le petit cinéma de mon village
Et presque en même temps le choc de Florence et de la peinture du Quattrocento
Les Sculptures de Picasso
La colonne sans fin de Brancusi
La vision de son atelier reconstitué au musée d'art moderne (avenue du président Wilson) comme une anticipation du phénomène de l'installation
Toute l'oeuvre de Jasper Johns, de Tony Cragg
Mais encore Les paravents de Jean Genet
Le Bread and puppet theater
Splendeur et misère des courtisanes de Balzac
Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir
Les romans de Doris Lessing
Le regard noir d'Anna Magnani dans Le carosse d'or de Renoir
Et la voix d'Anna Karina dans Pierrot le fou de Godard
Presque tous les films de Fellini
Les damnés et Le guépard de Visconti
La prise de pouvoir par Louis XIV de Rosselini
Les mémoires du Duc de Saint Simon
Braudel
Bourdieu
L'âge des extrêmes de Hobsbawm
L'émission Strip-tease à la télévision
Les premiers spectacles de Pina Baush
Un ange à ma table de Jane Campion (et la découverte de Janet Frame)
Les années brouillonnes et généreuses des espaces d'artistes
Les accouchées en cire de la collection Spitzner
Les portraits du Fayoum, Genesi de Romeo Castelucci...
Dois-je continuer?

----

Where to begin ?
William Blake, Dylan Thomas, Bob Wilson, The car arriving in the snow storm in the Cohen brother's film Fargo
Stendhal's Italian chronicles, Detective stories in general, Voltaire's Treatise on tolerance in particulier
All of Bach and Monteverdi (and almost all baroque music), Mozart's operas, Jazz, The Doors
The Residents, Oh Superman by Laurie Anderson, often world music
Brautigan, Carver, John Fante, Tristram Shandy by Isaac Stern, La Religieuse by Diderot
Ulysse by James Joyce, August Sander's photos
Andstill La mort de Sardanapale, La liberté guidant le peuple, L'entrée des croisés à Jérusalem by Delacroix
Some of Tiepolo's skies, Rembrandt's self-portraits, And always the Avignon Pieta
Rothko, Donald Judd (for his thought on color), Stanley Kubrick's films, The Servant de Losey
Un monde presque parfait by Clint Eastwood, Y a de la joie by Charles Trénet
Avec le temps va tout s'en va sung by Léo Ferré, Some Gainsbourg
The b-series detective films I saw in the small cinemaof my village
And almost at the same time the shock of Florence and the painting of the Quattrocento
Picasso's sculptures, Brancusi's endless column, To see one's studio reconstructed at the Modern Art Museum (avenue du président Wilson) as anticipation the phenomenon of installation
All of Jasper Johns and Tony Cragg, Jean Genet's Les paravents, The Bread and puppet theater
Splendeur et misère des courtisanes de Balzac, Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir, Doris Lessing's novels
Anna Magnani'sdark expression in Renoir's Le carosse d'or, Anna Karina's voice in Godard's Pierrot le fou
almost all of Fellini, Les damnés et Le guépard de Visconti, La prise de pouvoir par Louis XIV de Rosselini
Les mémoires du Duc de Saint Simon, Braudel, Bourdieu, L'âge des extrêmes de Hobsbawm
Strip-tease, the television program, Pina Baush's first shows, Un ange à ma table de Jane Campion (et la découverte de Janet Frame)
The generous and formative years of artist's spaces, The wax models of birth giving Spitzner collection
The portraits of Fayoum, Genesi de Romeo Castelucci...
Should I continue?