documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Stéphanie NAVA 

Considering a Plot (Dig for Victory) 2009
Vues de l'exposition au centre d'art Passerelle, Brest
Photographie Nicolas Ollier

Photographie Nicolas Ollier

Considering a Plot (Dig for Victory) 2009
Vues de l'exposition au centre d'art Passerelle, Brest


"Considering a Plot (Dig for Victory) est présenté au centre d'art passerelle dans une version qui s'enrichit pour cette exposition du «Bureau des Crises». Meublée d'un bureau de type de ceux que l'on trouvait dans les administrations, cette "annexe" du jardin explore différentes crises liées aux plantes. Au moyen de diagrammes, de statistiques, d'informations historiques et scientifiques, le monde végétal est scruté sous ses aspects économiques, utilitaires et administratifs ainsi que d'un point de vue sanitaire, « épidémique ».
Une multitude de fiches recouvre le plateau du bureau. Couvertes d'une écriture qui se fait presque dessin, elles exposent les processus biologiques mais aussi économiques et politiques à l'œuvre dans le déroulement de la grande famine de 1845 en Irlande, où le mildiou ravagea les récoltes de pomme de terre ainsi que les semences des fermiers privant ces derniers - majoritairement métayers - de leurs droits sur des terres dont les propriétaires fonciers - majoritairement anglais - les exproprièrent en masse. Ce désastre, à l'origine horticole, contribua à envenimer le conflit anglo-irlandais et entraina une émigration massive des paysans irlandais vers les Etats-Unis."

Ulrike Kremeier


La présentation du projet à Brest a été l’occasion d’exposer pour la première fois l’annexe « ornementale » du jardin : l’installation nommée L’atelier du tailleur.

L'atelier du tailleur 2009
Feutre horticole, dessin, table à dessin - dimensions variables
Photographie Nicolas Ollier


"La deuxième partie de l'exposition convoque en regard du jardin ouvrier un jardin ornemental où les légumes ont laissé place aux fleurs. Si ces deux types de jardins convergent dans leur même utilisation de la géométrie pour leur mise en forme, le jardin ouvrier est intrinsèquement lié aux classes les plus pauvres alors que le jardin formel avec parterres de fleurs reste l'expression de la (haute) bourgeoisie.
Dans ce jardin, où sont juxtaposés principes structurels de jardins ornementaux "à la française" et "à l'anglaise", les tracés deviennent découpes et déterminent dans la surface du matériau territoires et frontières, entre nature sauvage et parterres ordonnés.
Sur un dessin de fleurs, les formes évidées en feutre horticole laissent apparaître en réserve un possible jardin. Entre le négatif et le positif se dessine une interprétation graphique, schématique, d'un jardin où la nature se trouve soumise à un potentiel décoratif.
Ainsi, la nature de l'œuvre donne à voir les possibles extensions du jardin d'agrément qui, à travers les modèles décoratifs reproduits sur les textiles ou encore les papier-peints, pénètre la sphère domestique."

Ulrike Kremeier
 
L'atelier du tailleur 2009
Détails
Photographies Nicolas Ollier

Retour au menu Considering a Plot (Dig for Victory)