documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Éric GOUNELLE 

Eric Gounelle respire. Il se nourrit aussi. Comme la plupart des gens, il voit et il entend, claque des dents en dessous de zéro et rosit sous l'effet du soleil. Eric Gounelle a de moins en moins peur du noir. Il sait pourquoi le tonnerre gronde et connaît les bêtes qui font mal. Il sait que chaque chose a sa réalité propre mais que les perceptions qu'on en a sont multiples. Il se demande si le monde continuera d'exister quand il ne sera plus là pour le voir. Hier encore, il a appris que la terre était ronde mais qu'autrefois elle était plate. La connaissance est affaire de perception. Elle ne tendrait qu'à homogénéiser les représentations particulières. Alors Eric Gounelle s'en désintèresse et préfère faire preuve d'existence. Il propose d'autres perceptions du monde tel qu'il l'invente...

E. G., 2001

Eric Gounelle breathes. He feeds himself as well. Like most people he sees and hears, chatters his teeth in sub-zero temperatures and turns pink under the sun's glare. Eric Gounelle is less and less afraid of the dark. He knows why thunder shakes and which animals can hurt. He knows that each thing has its own reality but that the perceptions to be had of it are multiple. He wonders whether the world will continue to exist when he's no longer there to see it. Just yesterday, He learned that the world was round, but that it had been flat. Knowledge is a matter of perception. It would tend only to homogenize individual representations. Eric Gounelle has thus lost interest in this and prefers relying on experience. He proposes other perceptions of the world as he invents it....







Techniques et matériaux


installation
photographie / photography
sculpture
son / sound
Mots Index


existence
intime / the intimate
nombrilisme / navel-gazing
normalité / normality
perception
champs de références


J'adopte une position nombriliste dans l'exploration d'un monde dont je met en doute la réalité. Je sonde les normes, crée de nouvelles perceptions, usant de mon espace intime comme échelle de mesure.
J'existe.

I adopt a navel-gazer's attitude in exploring a world whose reality I wish to question. I examine norms and create new perceptions, using my intimate surroundings as a scale of measure.
repères artistiques


Merci à Claude Simon, Eugène Savitzkaya, Pierre Michon, Mathilde Monnier, Pina Bausch, Maurice Pialat, Agnès Varda, Fellini, Dominique A, Françoise Hardy, David Sylvian, Björk, Neil Young, Bill Culbert, Yves Grenet et Michel Blazy qui stimulent plus que d'autres mes cellules nerveuses.