documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Badr EL HAMMAMI 

J'envisage les «frontières» comme un réseau de lignes, une forme rhizomique qui connecte tous les territoires.
En effet, lorsque je regarde une carte, je n'y vois pas simplement des pays juxtaposés, ni des formes, mais au contraire : une ligne, des lignes, une matière travaillant à l'image de racines souterraines, de ruisseaux. Mais on ne peut envisager une frontière sans «traversée». Lors du passage d'une frontière un ensemble de changements s'opèrent ce qui rend l'horizon opaque. Le devenir échappe à notre contrôle mais la frontière nécessite de faire front, elle oblige à être confronté à son histoire comme un incontournable auquel il faut se mesurer pour penser ce qui va advenir, ce qui est à-venir. Aller vivre ailleurs c'est transgresser.

Je conçois et réalise des oeuvres en fonction d'un lien, direct ou métaphorique, avec les « frontières ». En m'appropriant ce qu'elles produisent, induisent, impliquent, en le manipulant de manière à les transformer en images, textes, sons, installations, vidéos. J'établis un dialogue permanent entre vécus et histoires.

Les « frontières » s'expriment pour moi à travers des espaces, des images comme à travers des mots et des objets mais aussi comme des paradoxes tels que séparation et point de jonction, fascination et peur, certitudes et doutes. Points de départ de mon travail, j'imagine, indépendamment de leur nature première, leur devenir formel, leur devenir en tant qu'oeuvre.


Badr El Hammami