documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Olivier BEDU 

" .... Les croisements n'opèrent jamais là où on les attend. C'est à Hanoï, au Vietnam, que l'architecte Olivier Bedu, a développé pour la première fois le concept de cabanon vertical.
Dans les années 60, des quartiers d'habitats collectifs ont été construits dans la capitale vietnamienne sur des modèles européens, mais selon les critères « collectivistes » du pouvoir communiste. « Le progrès version rouge. Ordre dans la ville, ordre dans le logement : une seule pièce par famille, cuisines et salles de bain collectives ». Mais cette promiscuité ne correspondait en rien au mode de vie traditionnel des familles. On ne modifie pas aussi facilement les pratiques et les usages. « Les gens ont construit des excroissances sur les façades pour se réapproprier leur habitat. Ces pièces construites en porte-à-faux s'agencent les unes sur les autres. La forme initiale du grand ensemble a disparu, elle a été happée par les pratiques vernaculaires des habitants ». Olivier Bedu décide alors de transposer cette forme de réappropriation de l'espace de vie dans nos sociétés occidentales. Il s'associe notamment au scénographe Christian Gerschvindermann et au photographe Sébastien Normand et crée le Cabanon vertical. L'association développe des prototypes de petites structures qui viennent se greffer aux immeubles ou à des infrastructures urbaines. Une architecture instersticielle, portée par la volonté de reconquérir l'espace plutôt que de faire table rase. Leurs projets reposent sur des principes de légèreté et de mobilité et viennent contredire le caractère autoritaire et standardisé de la construction urbaine. Une démarche qui opte pour la politique de la poésie, en ouvrant des espaces de vie symbolique, mais essentiels. «Ce sont des outils d'expression et d'idée pour répondre à la standardisation. On peut s'approprier l'espace urbain même sur de petites échelles ». Cet esprit buissonnier s'accommode mal des contraintes réglementaires de plus en plus draconiennes. Ces interventions mobiles et souvent spontanées pourraient pourtant ouvrir des pistes dans l'approche de l'habitat social. « On pourrait transformer en douceur des parcs urbains, instaurer des circulations entre les anciens et les nouveaux immeubles, créer des transitions entre l'appartement et le paysage. ... "


Fred Kahn, extrait du texte L'esprit cabanon, 2007



Techniques et matériaux


installation
photomontage
modélisation 3D
bricolage
photographie
Mots Index


architecture
ville
détournement
auto construction
miniature
repères artistiques


Alain Bublex
Didier Faustino
Gordon Matha-Clark
Atelier Van Lieshout