documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Gerlinde FROMMHERZ 

Entre eau et feu
1% artistique Centre d'Incendie et de Secours des Marins Pompiers de Château Gombert

Boulevard Bara, 13013 Marseille

ANNÉE 2011

COMMANDITAIRE Ville de Marseille

MAÎTRE D'ŒUVRE Hubert Tallon, architecte
24 rue Lulli, 13001, Marseille
©Gerlinde Frommherz

ŒUVRE

©Gerlinde Frommherz
Photos et montage numérique pour l'oeuvre Jean-Christophe Lett

Caractéristiques techniques
La façade vitrée est constituée de 24 panneaux de double vitrage fixés dans des cadres alu (12 panneaux par étage).
L'oeuvre est une composition photographique en verre feuilleté avec impression numérique. Elle est constituée de 15 panneaux de ca. 3,20m x 1,00m.

Concept : Quand jai commencé à réflèchir à une oeuvre pour une caserne de pompiers, je voulais dès le début proposer une oeuvre qui reflète l'identité des pompiers, sans être symbolique ou réaliste.
Mille images me sont venues à l'esprit. Celle qui marque sûrement le plus l'image des pompiers est, malgré la multitude de leurs activités et leurs domaines d'intervention, celle de la lutte contre les incendies.
Très vite j'ai pensé à un outil de travail essentiel : Le tuyau d'eau.
Le rouleau de tuyau d'incendie est un très bel objet, d'une grande qualité sculpturale. En le voyant on imagine de suite ce qu'on ne voit pas directement dans la composition : Eau et feu.
Ce n'est pas un hasard si c'est l'inscription qui se trouve sur certains tuyaux.
©Gerlinde Frommherz

L'endroit prévu par l'architecte pour l'intervention artistique est une grande façade vitrée de 12m x 6,60m. Il s'agit de la façade d'un bâtiment qui abrite la caféteria, la salle polyvalente, les chambres etc. et qui constitue donc le lieu de vie des pompiers.
Coté intérieur de cette façade se trouve un espace de circulation qui lie le rez-de-chaussée par un escalier au premier étage. Une porte d'entrée s'ouvre sur la terrasse de la caféteria et un jardin. L'espace d'entrée à l'intérieur est peu profond, mais ouvert sur les deux étages, une galérie se situant au premier étage.

Ma proposition est une composition photographique. Avec le motif du rouleau de tuyau je conçois un espace abstrait qui entre en relation avec l'environnement architectural. Le mouvement du déroulement du tuyau traduit la vitesse d'intervention des pompiers. C'est le tuyau même qui devient acteur. Aggrandi à taille humaine (ou même un peu plus), il a une grande présence et force. Son mouvement strictement horizontal accentue les lignes existantes des étages et contraste avec les lamelles verticales du pare-soleil en bois fixé à l'extérieur de la façade. Quand on marche sur la galérie du premier étage on accompagne ce mouvement, ou on le vit à contre-sens.
L'image même est translucide, transparente. Son apparence change avec les différentes situations de lumières. Vu de l'intérieur la lumière de jour l'éclaire, l'image se superpose à celle du jardin, la nuit elle s'efface prèsque. Vue de l'extérieur elle sera lisible au moment qu'elle sera directement exposée au soleil (exposition Est), et en même temps elle jetera son ombre de lumiére rouge sur les murs blancs de l'entrée. Le soir et la nuit toute la façade prendra l'aspect d'une grande caisse lumineuse.
Rouge, c'est la couleur des pompiers.

Gerlinde Frommherz, janvier 2008

.................