documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Patrice CARRÉ 

Les mondes à l'envers
Commande publique, Parc Auto, Aéroport Saint Exupéry

Lyon

ANNÉE 2008

COMMANDITAIRE Lyon Parc Auto

MAÎTRE D'ŒUVRE CRB architectes
4 rue Victor Lagrange 69007 Lyon
tel :
04 78 72 50 06
http://www.crb-architectes.fr
Vue du parc automobile de stationnement souterrain de l'aéroport Lyon Saint Exupery
© Guillaume Perret

ŒUVRE

Vue de l'oeuvre au "niveau Asie"
© Guillaume Perret

Caractéristiques techniques
Signes lumineux en sous face des plafonds des halls d'ascenseurs sur les 7 niveaux, dispositif vertical constitué par une colonne sonore d'enceintes sphériques dans la cage d'escalier.Textes au sol.




OEuvre artistique pour le parc automobile de stationnement souterrain de l'aéroport Lyon St Exupery.
Assistance maîtrise d'ouvrage : Art entreprise Lyon


Le projet prend en considération la dimension internationale de l'aérogare proche. Je l'ai établi selon un découpage par niveau. Telle l'idée d'un atlas simplifié dans lequel on voyage en se déplaçant sous l'écorce terrestre. Chacun des niveaux est un continent repère:
-1 Europe, -2 Afrique, -3 Asie, -4 Océanie, -5 Amérique du nord, -6 Amérique du sud, -7 Antarctique.
Les continents sont des grandes formes schématisées, constituées par des lignes lumineuses de différentes couleurs, situées au plafond de chaque hall d'ascenseur.

À chaque niveau, une indication écrite au sol renseigne sur le nom et l'altimétrie du plus haut sommet du continent correspondant.

Une sculpture sonore traverse l'ensemble de la construction, il s'agit d'une grande brochette sur laquelle est disposée une série de 8 enceintes acoustiques de forme sphérique allant du niveau -1 au niveau -7. Cette brochette de 28m de hauteur est au centre de l'escalier, parallèle aux cages des ascenseurs. L'ensemble des éléments peut être aperçu depuis les niveaux de stationnement et lorsqu'on emprunte les ascenseurs.
La composition sonore évoque de façon plus ou moins explicite un voyage planétaire. Le son de ces différentes musiques se déplace d'une enceinte à l'autre pour plonger par moment dans le mythe de l'Atlantide. Sons de harpe, de piano, de percussions, de voix, petits objets électroniques, sons concrets, viennent en dialogue avec l'espace architectural. Une structure informatique fonctionnant 7 jours sur 7 de manière diurne et nocturne, gère ce flot sonore, silencieux à certains moments.
À ma demande, le compositeur et musicien Mathieu Chauvin, m'a accompagné tout au long de l'élaboration pour la partie musicale du projet.

Patrice Carré, octobre 2007
Vues des "niveaux Europe et Afrique"
© Guillaume Perret




Colonne sonore d'enceintes sphériques dans la cage d'escalier
© Guillaume Perret