documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


 STOLL/NAHON 

1% artiste Ecole maternelle de Saint André Boisseau

Marseille

ANNÉE 2002

COMMANDITAIRE Ville de Marseille

MONTANT DU 1% 25 000 frs

ŒUVRE

© Stoll/Nahon

Notre proposition se divise en deux parties : la mise en espace de couleurs dans une petite cour fermée et un travail d'écriture en braille.

1) L'ensemble de couleurs

La conception de celui-ci comprend : - la façade du bloc sanitaire peinte en bleu clair et vert pomme - les façades des deux nouveaux blocs latéraux peintes en bleu clair et vert pomme - la bordure du balcon peinte en vert pomme - deux bandes rouge au sol menant aux entrées des annexes.
Cette mise en espace de couleurs consiste en deux mouvements, l'un vertical, l'autre horizontal. Le vertical correspond à 1/8 du bleu. Les couleurs lumineuses bleu clair et vert pomme sur les trois façades deviennent des plans, des plans d'air, des plans de paysage. La bande verte en bas des murs nous rappelle d'abord la verdure, mais aussi le principe de l'horizontalité d'un paysage. Les proportions de quantité et de qualité de couleurs sont les mêmes sur chaque façade. Celles-ci créent un volume sans qu'il soit fermé. Cette mise en espace est soulignée par les bandes rouges : deux bandes qui mènent aux entrées des annexes (revêtement sol souple).

2) 68 demi-boules de caoutchouc rouge

Ces demi-boules rouges sont la transcription en braille des deux mots :
a p p r e n d r e et d é s a p p r e n d r e.

Ils viennent d'une citation de J.W.Goethe, tirée du livre Voyage en Italie (extrait du 20.décembre). "Je pensais bien apprendre ici quelque chose de solide, mais je ne pensais pas qu'il me faudrait reprendre les classes d'aussi bas, désapprendre tant de choses, et même apprendre autrement ce que je savais."

Les deux mots s'inscrivent sur la façade côté cour du bloc sanitaire. Leur mise en espace sera faite sur deux lignes. Chacune de ces lignes comportera trois rangées de demi-boules, car l'écriture braille est fondée sur un système de six points sur deux colonnes. Le mot désapprendre viendra s'inscrire à une hauteur de 70 cm sur la partie peinte en vert sur le côté droit du mur. Le mot apprendre s'inscrira à une hauteur de 120 cm sur la partie peinte en bleu clair sur le côté gauche du mur.
Cette pièce est très ludique et attire le toucher. La superposition des demi-boules rouges sur les fonds bleu clair et vert pomme transforme cette écriture en une image plastique et gaie. La matière utilisée, le caoutchouc, est souple et dure en même temps. La forme, demi-boules, s'adapte bien au creux de la main. Les deux bourrelets sont là pour retenir cette main invitant le doigt à jouer avec. Après le premier contact visuel s'établit un contact tactile.
© Stoll/Nahon, 68 demi-boules de caoutchouc rouge transcription en braille des deux mots "apprendre et désapprendre"