documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Christian VIALARD 

Digital Campfire 2007
Exposition Campfire Special Edit, Galerie Mycroft, Paris, 2007

Fête potentielle cherche motivations, trop cool, trop conviviaux s'abstenir, esprits ultracritiques bienvenus. Gros amateurs de beats bien ordonnées se retenir de mettre à disposition vos corps et vos blagues recyclées. Adeptes des cultes démocratiques non-critiques se dispenser de sourire en réalisant vos combos, postures, styles, looks. Incertains du neurone, sympathisants du YES, disciples inféodés des positionnements arti-créa-fashion se priver de rappliquer dans une fête qui par votre présence manquerait d'éclat. Membres opérants ou fondateurs des non-dits de profondeurs abyssales se passer de venir pour nous délivrer vos trucs, machins et choses glanés ça et là. Sociétaires excess-conviviaux se refuser à venir arborer vos derniers badges, tee-shirts, mangas, romans, cd trop vingtième siècle, trop on fait trop bien semblant. Partisans aux postures critiques cloisonnés dans un underground disparu nimbés d'artificialités se bannir de cette fête qui par votre présence nous replongerait sous des cascades stupides de bien-être. Soldats morts-vivants accros aux runs nocturnes se dessaisir de l'idée déraisonnable de vous rendre au New Camp ce dernier ayant redispatché les postulats de convergences selon des critères moins consensuels.
Le New Camp est pressenti. Le New Camp est en phase de modélisation. Le New Camp est en construction. Le New Camp c'est quand vous voulez. Le New Camp est un processus tampon de type pause, une pause critique néanmoins active propice aux décrochages, ré-évaluations, reconsidérations, redécouvertes.
Éric Arlix

 

Digital Campfire for Joe 2007
Ososphere, 2007
Photographies Philippe Lepeut

Dans les années 90 lors des festivals rock Joe Strummer avait l’habitude de réunir ses amis autour de feux de camp, des forums ou on pouvait échanger idées et musiques.
Ces campfire étaient dans la droite ligne du protest punk, un endroit libre et ouvert, en suspension.
Archaïsme du feu et sophistication des échanges, Joe Strummer poursuivait dans ces moments ce qu’il avait engagé dans les Clash et qu’il nommait “la politique spirituelle”.
L’installation est un feu constitué de petites lumières ou de néons faible intensité organisé comme un feu de braises, la pièce est plongée dans le noir (murs noirs) et au plafond des hauts parleurs sont suspendus et diffusent une bande sonore. On peut s’assoir autour du feu (moquette au sol).
La bande sonore est une reconstitution de bruits de mer, de bruissements d’insectes, le tout électronique entrecoupé de waves de guitares.
Le niveau sonore n’est pas trop élevé et permet de parler sans trop élever la voix, la bande son est une présence.
On peut reconstituer le feu avec des fluos qu’on utilise dans les fêtes techno ou autres. On casse les tubes (couleur bleue ou verte), on les entasse, chacun est libre de partir avec un bout du feu. Le feu meurt de lui même faute de car- burant, environ 8 heures si les gens ne sont pas partis avec...
Si on peut écrire une phrase sur chacun des tubes chacun emporte un bout de la pièce avec lui.

 
Extrait sonore
 
Retour