documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Flavie PINATEL 

L’amour dans mon cœur
Réalisatrice intervenante au foyer François-Morel d’Évreux en 2005, Flavie Pinatel devait rendre compte du résultat de trois ans d’ateliers de peinture et d’écriture avec les patients du centre animés par deux artistes, Nathalie Dalila Boitaud et Cécile Marical, initiatrices du projet cinéma. Mission parfaitement accomplie puisque l’artiste vidéaste livre un film fort, inattendu et presque dérangeant, en nous plongeant dans l’intimité d’handicapés physiques et mentaux, dont les rêves et les désirs tournent autour de l’amour et du sexe.
Flavie Pinatel s’est invitée au foyer pour quelques jours, en “bonne copine” à qui les malades peuvent livrer leurs secrets. Il en ressort une suite de portraits réalisés à la manière de clips musicaux, car chacun va danser et/ou chanter sur une chanson de son choix. Grâce à ce moyen d’expression, qui se substitue à tout discours, les handicapés se mettent joyeusement en scène tout en nous faisant partager les difficultés physiques et orales avec lesquelles ils vivent. Johnny, sur son fauteuil roulant, qui a choisi un rap d’Eminem, bat la mesure avec ses pieds et sa tête, le regard dirigé vers la fenêtre de sa chambre ; David s’est mis sur son trente-et-un pour se mettre dans la peau d’Elvis ; deux autres encore, l’un très grand et mince, l’autre petit et rondelet, chantent Une Seule Vie de Gérald de Palmas, un grand moment tragi-comique digne des duettistes Laurel et Hardy ou Marx Brothers, où les paroles prennent alors tout leur sens : “Il faut que quelqu’un m’aide/Je n’ai qu’une seule vie/Trouver le remède…” Dans ces espaces de liberté soudain dessinés par Flavie Pinatel, ces hommes et ces femmes jubilent et le plaisir est communicatif.
Entre chaque clip, les dessins réalisés lors des ateliers défilent plein cadre, dans une explosion de couleurs, accompagnés de textes écrits par les participants des ateliers d’écriture dits en off. Et puis encore, quelques scènes du quotidien : un anniversaire, une vieille dame fumant sa cigarette, une partie de scrabble, attente, silence…Enfin, des couples nous disent comment ils s’aiment malgré les interdits (l’une d’entre elles raconte comment, sous tutelle, elle ne peut ni se marier ni faire l’amour avec celui qu’elle aime), ils se câlinent, ils s’embrassent : “L’amour est dans mon cœur.”
Sadia Saighi

Point de fuite 2006
Vidéo, 52mn
Image: Flavie Pinatel
Montage : Flavie Pinatel / Steeve Calvo

Documentaire tourné dans un foyer médicalisé à Evreux

Retour