documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Pascale MIJARES 

Au sable, qui semble s’écouler dans le sablier, Mijares oppose le plus simple rempart, la toile. Ce tissu dont on fait parfois les étendards construit ainsi parfois les plus solides barrières de notre société.
On ne bâtit pas sur le sable, mais avec la complicité du vent, il érode les plus établies des fondations.
Que, par son titre Château en Espagne, la pièce de Mijares ait une connotation avec ses lointaines appartenances ibériques et à l’occupation de ses Flandres natales, n’enlève rien à la force et à la solidité de ces sacs souvent voués au déplacement des remblais de travaux de démolition.
Les signes héraldiques, frontières symboliques de la famille ou de la région, semblent être la manifestation d’une puissance disposée là pour impressionner de possibles envahisseurs.
Ce mariage de l’outil, du matériau et de la gloire se transforme simplement en glorification de l’outil. Le poids héréditaire rejoint la fluidité du matériau comme si, la partie haute du sablier s’ étant vidée, l’ oeuvre n’accepte plus que l’hommage du temps dans sa partie basse. L’outil scintille, le sable s’immobilise, l’oeuvre, elle, s’éternise.
Bernard Plasse

Against the sand that seems to seep away in the sandglass, Mijares sets the simplest rampart, canvas. This fabric, which standards are sometimes made of, thus occasionally constitutes the most solid barriers of our society.
You do not build on sand, but with the complicity of the wind, it erodes the most established foundations.
The tool twinkles, the sand comes to a standstill, while the work meets eternity.
The heraldic signs, symbolic borders of the family or of the region, seem to be the expression of a power ranged there to impress potential invaders.
This marriage of the tool, the material and the glory simply turns into the glorification of the tool. The here ditary weight meets the fluidity of the material as if, the top part of the sandglass having emptied, the work now only accepts the time’s tribute in its bottom part.
Bernard Plasse



Mon château en Espagne 2006
Quatre sacs à gravats, armoiries brodées, sable, 250 x 250 x 140 cm
Vue d'ensemble et détails du blason
Vue de l'exposition Bag & Baggage, organisée par la Galerie du Tableau, Marseille, Concourse Gallery Vancouver
Avec la participation de l'entreprise Ocean

My castle in Spain 2006
4 rubble sacks, embroidered armorial bearings, sand, 250 x 250 x 140 cm.
View of the exhibition Bag and Baggage Concourse Gallery Vancouver, with the participation of the Ocean company
Retour