documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Dalila MAHDJOUB 

Écrivain d’utilité publique 1994
Lorsque Ben est arrivé d’Algérie à Marseille dans les années 1990, il a utilisé ses économies pour prendre un petit local situé au n° 54 de la rue d’Aubagne, à Noailles où il a proposé ses services d’écrivain public. Il a conservé précieusement ce document griffonné à la hâte par quelque agent de la Chambre de Métiers des Bouches-du-Rhône.
 
 
Carte d’écrivain public
Agrément délivré par la Wilaya de Mostaganem en Algérie (équivalent de la préfecture en France) à Ahmed, écrivain public de 1979 à 1984.
 
 
 
 
Vitrine de Ben au 54, rue d’Aubagne à Marseille en 1994
 
La main de Ben
 
La vitrine de Ben en 1995
 
 
 
 
L’écrivain public vu par Daumier
Daumier, Honoré (Marseille, 26-02-1808 – Valmondois,
10-02-1879), dessinateur Junca, Pierre Théophile
(Bayonne, en 23-08-1810), imprimeur-lithographe
Aubert (Imprimeur, lithographe, éditeur), éditeur
Estampe, dimensions : 32.2 x 24.5 cm
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
 
 
 
 
       
Écrivain public 1999
Silhouettes, dessins vectoriels
 
 

 

 
UNE VIE DE PAPIERS
 
Paulo Freire était particulièrement attentif aux rapports de domination. Pour lui, parmi les rapports de domination les plus aliénants, il y a celui de la langue. Être privé de la possibilité d'accéder à l'écrit, c'est intérioriser la domination, c'est se résigner ou être contraint à se résigner à demeurer un opprimé.1
 

Éloge aux écrivains publics est un projet non-réalisé, conçu avec Martine Derain dans le cadre d’une invitation du Centre Culturel Français de Damas en 1999.
En 1994, j’ai rencontré Ben, écrivain public à Noailles. C’est alors que j’ai constaté la présence de nombreux écrivains publics au centre-ville de Marseille : Noailles, Canebière, rue d’Aix, Hangar J4 – lieu de départs pour l’Algérie - sur le port autonome de Marseille… Un petit inventaire en construction… Par la suite, plusieurs images ont été réalisées, notamment entre 1999 et 2000 par : Youcef Soltani (Nigéria), Isabelle Massu (Cambodge), Martine Derain (Jérusalem), Naïma et Saïd Soltani (Sétif), moi (Gaza).
L’écrivain public apparaît comme une trace de l’inégalité face aux savoirs et notamment face à la lecture et à l’écriture. Héritier du scribe antique ou du barde gaulois, il est un personnage qui pourrait sembler quelque peu anachronique dans des sociétés où tout tend à s’informatiser. Au contact de Ben, en le sentant être avec les personnes qui franchissaient sa porte, une litanie d’adjectifs ont alors émergé pour tenter de comprendre son rapport à l’Autre : humaniste, rassurant, discret, accueillant, confident, réconfortant, simple, sécurisant, à l’écoute, sincère, tolérant, sensible (…), avec toujours le soin d’un rapport non-avilissant à l’Autre. Les rencontres avec d’autres écrivains publics ont montré que c’est à cet endroit-là, dans cet entre-deux, ce rapport à l’Autre, que se jouent des rapports de domination. Franchir le seuil de l’écrivain public n’implique-t-il pas d’emblée un sentiment d’infériorité ?

À Damas, nous avions proposé un éloge qui devait prendre la forme d’une inscription dans le sol, près du gouvernorat, là où le pouvoir se montre, précisément à la jonction du sol de marbre utilisé au niveau de l’entrée réservée à une élite et du sol commun en pavés autobloquants.

Éloge aux écrivains publics, les mots :

 

Sur le sertissage

Je suis l’éloge de celui qui fait la première lettre
De celui à qui on peut tout dire
Toi qui t’approches lis moi

Sur la pierre

écrire, tout écrire sans distinction pour les autres tous les autres sans distinction achats de terres affaires religieuses allocations familiales cadastre caisse de retraite conscription dactylographie déclaration d’impôts demande d’emploi demandes de passeport de visa de titres de séjour divorce état civil exposé de motif habitat legs lettre à un père ou à un frère dans l’immigration lettre d’amour de rupture de réconciliation logement mandats à remplir mariage naissance permis de construire photocopies plaintes administratives ou judiciaires procurations testaments timbres-poste vente et achat d’immeubles lettres au président travaux comptables vœux écrire c’est indispensable à la vie écouter aider seconder conseiller informer orienter accompagner ne pas juger initier par le partage du savoir travailler même pour rien rétablir l’équilibre

moi ! ça ! quelqu’un qui est supérieur à quelqu’un d’autre ! qu’on me le montre !

 
1- « Une pédagogie de l’autonomie, contre l’oppression ? Paulo Freire - selon Philippe Meirieu » 23 déc. 2019.
https://www.youtube.com/watch?v=4FG6diR6fhU (environ 3’ 17’’)
 
 
 
 
 
     
Éloge aux écrivains publics
À Damas en 1999, à l’entrée du gouvernorat, une limite entre deux sols : l’un en marbre correspondant à l’entrée de certains seulement, l’autre en pavés autobloquants. Schéma.
 
 
Éloge aux écrivains publics 1999
Dessin vectoriel, sérigraphie sur pierre noire (basalte)
 
Voir également le projet non réalisé, conçu avec Martine Derain : L’esquisse sommaire pour la conception et la réalisation d’une œuvre artistique dans le cadre du 1% | Restructuration de l’ancienne caserne Chabran | Préfecture de Vaucluse | Projet non sélectionné | 2005 : ici
 
Retour