documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Dalila MAHDJOUB 

ILHEM 1994
Installation à l’école élémentaire Martin Luther-King située à Vaulx-en-Velin

 

DOUHA 1994
Dispositif d’installation à l’école élémentaire Martin Luther-King située à Vaulx-en-Velin

 
 
 
LA BANLIEUE-À FEU ET À SANG
Détail presse, revue « Paris-Match »
1994
 
 
 

AGNÈS 1994
Dispositif-installation à l’école élémentaire Martin Luther-King située à Vaulx-en-Velin

 

AGNÈS 1994
Vidéo 3’10’’

 
 
 
 
 
BANLIEUE 1994
Diptyque
Installation dans la salle polyvalente de l’école élémentaire Martin Luther-King située à Vaulx-en-Velin
7 Téléviseurs, 7 magnétoscopes, 6 walkmans avec 6 casques audio

Agrandir les images
 

BANLIEUE 1994
Installation dans la salle polyvalente de l’école élémentaire Martin Luther-King située à Vaulx-en-Velin
7 Téléviseurs, 7 magnétoscopes, 6 walkmans avec 6 casques audio

 
 
 
   

Agrandir les images
 
 
 

VAULX-EN-VELIN

Toujours caché, j'suis un rat, j'suis obligé d'me cacher 1


Cette "installation-expérience" éphémère a été réalisée en 1994 à l'école élémentaire Martin Luther-King située à Vaulx-en-Velin dans la banlieue lyonnaise. C'était alors l'époque des gros titres sur les banlieues ; "La banlieue, à feu et à sang", "Le malaise des banlieues", "Vaulx en feu", "Faut-il raser les grands ensembles ?"… Cité par le journal Libération 2, Maurice Charrier, alors maire communiste de la ville, évoquait un article du New-York Times qui titrait "La révolte des arabes de France".
C'est ainsi, dans ce contexte de surmédiatisation négative et animée d'une urgence quasi-obsessionnelle, que j'ai entrepris de monter cette installation avec les moyens du bord, mais surtout avec l'aide précieuse de deux amis étudiants, comme moi à l'École Nationale des Beaux-Arts de Lyon : Olivier Bouton et Christian Lambert. Un travail autour de dessins d'enfants avait préalablement été mené par l'équipe enseignante sur la question des violences survenues à Vaulx-en-Velin quelques temps auparavant. Ces dessins étaient alors exposés dans la salle polyvalente de l'école.

Lydie, Agnès, Ilhem, Claire, Afaf et Douha sont alors élèves de CE2.
Nous sommes en mai 1994 et mon projet se déroule en trois phases sur 2 journées ;
1- À tour de rôle, dans une salle de classe, un enfant est assis à une table, face à un téléviseur diffusant une séquence d'un programme intitulé "Banlieues-États d'urgence" 3 évoquant les émeutes de Vaulx-en-Velin. Au même moment une caméra, visible par l'enfant, disposée à l’arrière du téléviseur, filme simultanément son regard pendant le visionnage.
2- Témoignages : les réactions individuelles et collectives des enfants sont enregistrées.
Deux questions sont posées pour tenter l'émergence de la parole…
3- Installation vidéo éphémère dans la salle polyvalente : Six écrans TV sont disposés en arc de cercle, à même le sol et diffusent les regards silencieux des enfants. Six petits magnétos, posés sur chacun des téléviseurs, permettent d’écouter les paroles des enfants. Ceux-ci sont orientés vers un écran central où apparaissent de façon insistante les clichés-stigmates utilisés dans la séquence visionnée.

Il s’agit alors pour moi de confronter les images animées et silencieuses du regard des enfants à la voracité de la communication médiatique. Je sélectionne une quarantaine d’images – sur lesquelles est utilisé un procédé graphique, renvoyant à des « taches de sang », lors des transitions de ce programme. Ces images « entachées » participent d’un discours alarmiste et stigmatisant à l’égard de ces territoires nommés banlieues et des populations qui y vivent. Une brève bande son 4 condense les mots ou expressions clichés, provenant de ce programme, en les isolant de leur contexte et en les espaçant d’une seconde.

 
1- Abdallah, interviewé dans les sous-sols de Mantes-la-Jolie, « Banlieues-États d’urgence », « La marche du siècle », Théophraste Production, 1993
2- Olivier Bertrand, « Vaulx-en-Velin. Cas d’école. », Libération, 19 septembre 2009
https://www.liberation.fr/societe/2009/09/19/vaulx-en-velin-cas-d-ecole_582614/
3- Jean-Marie Cavada, « Banlieues-États d’urgence », « La marche du siècle », Théophraste Production, 1993. Le titre de cette émission renvoie à la loi du 3 avril 1955, décrétant un état d’urgence s’appliquant sur le territoire algérien. Pour plus de détails sur ce sujet cf. l’article de Sylvie Thénault « L’état d’urgence 1955-2005. De l’Algérie coloniale à la France contemporaine : destin d’une loi ».
4- Voir stigmates et la merveille inattendue
 
 
Retour