documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Alexandra GUILLOT 

Vue de l'exposition Deux mètres quarante-quatre fois deux mètres quarante-quatre, Le Dojo, Nice, France, 2018
 
Les boîtes à musique. Les figures de jardin. Les décors d’appartement confectionnés par un ensemblier. Les petits tonneaux. La religion au regard extatique et céleste. L’authenticité et la vertu de nos robustes vieillards tyroliens (ou bretons). L’exotique ou le terroir. Les actions du canal de Panama. Installer le chauffage dans les châteaux fantastiques d’Udolpho, ou de Victor Hugo. Les flacons. Les machines à chauffer. Les crânes mexicains en sucre. Les potiches chinoises. L’opium de Shangaï. Les articles pour cadeaux. Les couchers de soleil sur Venise des ventes de peinture du dimanche matin. Les couteaux à découper le pamplemousse. Les têtes de politiciens sur les bouchons de bouteilles. Le néo-gothique. Les poupées rose chair. La tradition. La science-fiction. Les machines à se laver. Les surfaces de plastique adornées de motifs de fibres de bois incorporés. L’assortiment de la mercière ou du marchand de souvenirs. Le néo-roman. Les plumes d’oie-stylo à bille. Certaines couleurs de statues en plâtre saint-sulpiciennes de l’époque 1880-1950. Les machines à polir. La tour Eiffel. Les miniatures persanes. Le tire-bouchon-décapsuleur-ouvre-boîte. L’héroïsme ou le dénuement des contes de fée. Les têtes de Jésus au format AFNOR A 7 comme signets de livre de prières. L’aspirateur-cireuse- polisseuse. Les Arcs de Triomphe et autres Cathédrales de Cologne. Les machines à conserver les produits. Les cierges d’appartement. Une sirène du Queen Mary pour appartement. Le néo-Henri II. Avoir des couvertures la nuit dans les forêts du nouveau monde. Les assortiments d’antiquaires. Les poupées à vaste jupe pour protéger les œufs à la coque. Le vampirisme du cinéma d’épouvante. Les monuments en sucre dans les devantures du pâtissier. Les napperons. Les horloges à carillon. Les jouets réalisés avec une croix de la Passion. Les machines à laver la vaisselle. Les machines à cuire. Les abat-jours et éventails. Les objets de dévotion et autres talismans. La dorure des derniers mètres d’une voie de chemin de fer en développement. Les paravents et les candélabres. Les supports d’arbre de Noël. Les brosses à dents électriques. Les guéridons supports de napperon. Les couteaux à dénoyauter les olives. Les pinces à épiler ultrasoniques. Les courbes de profil style nouille de nos entrées de métro. Les copies de la Vénus de Milo. Les livres parfumés. Les machines à laver. Les bouteilles de liqueur adornées de paillettes d’or et à musique. Les cache-pots. Les supports de cache-pots. Les stylos profilés en fusée. Les ciseaux à ouvrir les œufs à la coque. Les couteau-scie à gigot motorisés. Les pots de fleur. Les floraisons de courbures de l’époque « de Stijl ». Les mousses pour le bain. Tous les cendriers. Le bois peint en imitation marbre. Les briquet-cendriers. Les objets en zinc bronzés. Les pochettes et les cravates adornées de croix. Les colonnes de fonte simulant le stuc ou l’arche gothique. Les squelettes en matière plastique de la civilisation américaine. Les statues en bronze dorées. Les micro-statues de saint Georges en bois ou « porteuses de pain ». Le néo-classique. Les souvenirs de toutes espèces.
Alexandra Guillot
 
Décor 1
244 cm x 244 cm
 
 
 
 
Décor 1
244 cm x 244 cm
Détails
 
 
Décor 2
244 cm x 244 cm
 
 
 
 
Décor 2
Détails
 
Décor 3
244 cm x 244 cm
 
 
 
 
 
Décor 3
Détails
 
Sans titre
Plateau, petits soldats se rendant, vernis transparent, colorant, 15 x 10 x 3 cm
 
Graphic Desire
Dessins numériques
 
Graphic Desire
Dessins numériques
 
Graphic Desire
Dessins numériques
Vues de l'exposition Deux mètres quarante-quatre fois deux mètres quarante-quatre, Le Dojo, Nice, France, 2018
 
Retour