documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Denis BRUN 

Fan de…
En période de montage, Denis Brun est un artiste speedé aux Mikados : d’une part car le bouillonnement créatif qui l’habite et la contrainte du temps ne lui permettent pas de manger autre chose que ces petits gâteaux. D’autre part car c’est un artiste speedé tout court, mais  plutôt  à des substances imaginaires et fictionnelles. Hyperactif, schizophrène ? ça colle aussi et c’est pas Toshiro Bishoko, son alter égo fictionnel, qui dira le contraire. Souvent amené, notamment à travers ce personnage, à s’imaginer la jeunesse New wave qu’il aurait aimé vivre, Denis Brun n’a pourtant rien à envier à l’atypisme de cette mode. Du moins au regard de son parcours artistique -et  donc personnel. D’abord élève à la villa Saint Clair à Sète, fan de Combas et de Di Rosa, puis élève à la villa Arson à Nice, amateur de peinture figurative colorée, avant de l’abandonner pour tous les médiums possibles et imaginables, il a aussi connu les bancs du Conservatoire au sein de la classe d’électroacoustique de Marseille. Le tout entrecoupé de résidences artistiques notamment à Los Angeles, un minimum pour un fan de culture urbaine 80’s tendance skate et de the Cure. Fan club 3000 c’est peu de le dire : de multiples influences dynamitent son travail, portées par des effets de fascination pure et qui une fois digérées font de sa création une expérience unique. 
Son ubiquité et sa sensibilité lui ont permit ici de s’éloigner de la littéralité du lieu du 3bisf, pour mieux en faire ressortir son potentiel spirituel, son inquiétante mais fascinante étrangeté. Un glissement guidé par l’appréhension plus large de Denis Brun sur les parenthèses spatio-temporelle, les temps et lieux de passage furtifs mais décisifs, et qui abouti la transformation imaginaire de l’hôpital en motel lynchien. Les œuvres de Denis Brun sont donc le résultat d’un double pari : celui d’un long travail de recherche artistique guidée par la curiosité et fascination culturelle, et celui de la coïncidence artistique, du hasard  « duchampien » - soit la rencontre insoupçonnée et créatrice entre des données plastiques et visuelles. Hantant ainsi les espaces du 3bisf, les créations vidéo et installations monumentales de Denis Brun co-habitent de manière cohérente mais inexpliquée, de manière fictionnelle mais sensible. Denis Brun est un expérimentateur fasciné et fascinant, un artiste qui travaille à réduire l’espace entre les différents seuils d’appréhension du monde.
Leslie Compan, Ventilo, juin 2007


Hanging garden 2007
Terre, miroirs, plantes, réverbère, veste, laisse, 2 x 2 x 3 m

Vue de l'exposition Fan club 3000, 3bisF, Aix-en-Provence, 2007


Voir la suite