documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Wilfrid ALMENDRA 

 

George 2014
Station de radio, émetteur radio pirate, enregistrement de 9 poèmes, papier, dimensions variables
Vues d’exposition, Les Églises centre d’art contemporain, Chelles
Crédit photo Aurélien Mole

 
[...] une radio posée à terre laisse s’échapper à intervalles réguliers une voix récitant des poèmes en portugais (George, 2014). Les transcriptions et traductions sont disponibles sur un document qui est reproduit juste à côté de la radio, formant une pile de papier posée au sol. George est aussi le résultat d’une rencontre, cette fois-ci sur un chantier au Portugal, pays d’origine du père de l’artiste. Au détour d’une discussion après une journée de travail, George, maçon et paysan portugais, a récité à Almendra un de ses poèmes. Touché par ce geste inattendu et son contenu, Almendra lui demanda deux ans plus tard de composer une série de poèmes qui serait le fruit de leurs échanges en miroir sur la poésie, l’art, le monde ouvrier et le quotidien de George. Rythmiques et suaves, les poèmes se concentrent sur des actions et des objets concrets tout comme sur des éléments de contemplation et de rêverie. Émis par un émetteur radio installé dans le centre d’art, les poèmes piratent une fréquence populaire de la bande FM (NRJ) et s’infiltrent subrepticement au hasard des programmes radiophoniques. Ainsi, c’est par-delà l’espace du centre d’art, toujours déjà réifié et circonscrit, qu’une voix étrangère s’immisce et surprend : dans un supermarché, un magasin de vêtements, en voiture sur la route.

Flora Katz
Extrait de Les Paisibles, les Idiots et les Furieux, 2015
 
[...] a radio placed on the ground regularly lets the sound of Portuguese poems slip out (George, 2014). Their transcriptions and translations are available in a document whose copies form a pile of paper placed on the floor right next to the radio. George is also the result of an encounter, this time in a construction site in Portugal, where the artist’s father comes from. In the course of a discussion following a day of work, George, a Portuguese builder and peasant, recited one of his poems to Almendra. Moved by this unexpected gesture and its content, Almendra asked him, two years later, to compose a series of poems, the fruit of their echoing exchanges on poetry, art, the world of labour and George’s everyday life. Rhythmic and suave, the poems focus on concrete actions and objects as much as they concentrate on elements of contemplation and musing. Broadcast by a radio transmitter installed in the art centre, the poems pirate a popular frequency of the FM band (NRJ) and surreptitiously infiltrate random radio programmes. A foreign voice thus interferes with and surprises the outside world, beyond the—always and already reified and delimited—art centre space: in a super-market, a clothes shop, during a car drive.

Flora Katz
Extract from The Peaceful, the Idiots and the Furious, 2015
 
 
Lire tous les poèmes
 
 
George (enregistrements des 9 poèmes)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Retour